Madame McGinty est morte d’Agatha Christie aux éditions du Masque, 2015

Résumé de l’éditeur :

Lorsque la vieille Mrs McGinty est retrouvée morte, assassinée à coups de hachoir, tout semble accuser James Bentley, son locataire. Non seulement parfaitement antipathique, l’homme est de surcroît sans alibi. Malgré tout, le commissaire Spence craint d’avoir fait fausse route. Pour lever le doute sur l’innocence du condamné, il fait appel au détective Hercule Poirot et à ses légendaires cellules grises.

Traduction de Janine Lévy entièrement révisée

 

Mon avis :

Il paraît que le titre du livre est une comptine célèbre en Angleterre. C’est ce qui va amener certains moments cocasses du livre.

Ce livre est un Hercule Poirot. C’est donc notre célèbre détective belge à la moustache qui va résoudre encore avec brio cette affaire.

Une pauvre femme de ménage et logeuse qui se retrouve assassinée. On condamne son locataire. Le problème c’est que le policier qui a rassemblé les preuves croit en l’innocence de cet homme. Il demande à Hercule Poirot de refaire son enquête pour essayer de voir si la vérité ne serait pas ailleurs. Pour cela Hercule décide de s’installer dans le village où a eu lieu le meurtre et rencontre tous les protagonistes. Il découvre vite que peu avant son meurtre, Madame McGinty a mis de côté un article sur des anciennes meurtrières. Aurait-elle découvert un lien entre cet article et un de ses clients chez qui elle travaille ? Poirot va s’atteler à la tâche mais ça ne sera pas facile.

Je vous conseille la lecture de ce livre. Déjà, c’est la légendaire reine du crime qui l’a écrit. Vous ne soupçonnerez jamais le ou la coupable. Et ça vous fera aller jusqu’au bout et avec délice. Munissez vous d’une tasse de thé, et un muffins ou des scones, et vous serez au paradis.

 

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.