Le club des tricoteuses du vendredi soir

Le club des tricoteuses du vendredi soir de Kate Jacobs chez city éditions, 2010.

Résumé de l’éditeur :

Elles sont sept. Sept femmes de 18 à 78 ans vivant à New York. Le vendredi soir, elles se retrouvent pour tricoter… et parler de leurs vies. Elles dévoilent leurs joies et leurs difficultés d’être tout à la fois femmes, mères, amantes, filles et amies.
Les destins croisés de femmes ordinaires : un roman émouvant comme la vie.

Mon avis :

7 femmes certes mais on va surtout en suivre 6. Celle qui veut se remarier mais pour ça elle veut retrouver sa sœur. Une autre qui multiple les conquêtes quitte à se perdre elle-même. Une autre qui a perdu sa mère et qui doit composer avec un père qu’elle connait peu. Une autre qui doit partir en Italie tourner un clip mais qui ne sait pas quoi faire de sa fille et qui voit en même temps sa mère vieillir et qui se fait culpabiliser par son frère. Une qui vient d’accoucher de jumeaux après des années d’infertilité et qui doute beaucoup en elle-même et en la nature humaine. Peri qui doit faire tourner une boutique d’une amie disparue trop tôt d’un cancer. Et nous avons KC la juriste ancienne éditrice. Toutes ces femmes sauf KC cherche quelque chose. L’une à se trouver, l’autre à trouver sa sœur, une qui rentre dans l’âge adulte et qui doit commencer à s’affirmer, celle qui doit tourner on clip tout en devant devancer les demandes extravagante de l’artiste. Peri qui voudrait bien aussi faire comme elle veut dans la boutique mais tout changement irrite les autres. Tout ce petit monde s’est rencontré dans la boutique et se rejoint une fois par semaine pour normalement tricoter. Mais en fait de tricot c’est de l’amitié qu’elles ont trouvé.

Donc si vous voulez une belle histoire qui se déroule à la fois à New York et à Rome avec en plus des vignes dans la campagne italienne ce livre est pour vous.

C’est toujours un livre feel good. Je suis encore en plein dedans.

Bonne lecture !

Le bonheur dépend parfois d’un flocon

Le bonheur dépend parfois d’un flocon de Colleen Wrigt aux éditions Prisma, 2019.

Résumé de l’éditeur :

À l’approche des Fêtes, Iris décore sa petite auberge perdue dans la campagne pour accueillir quelques habitués, restés fidèles au fil des ans malgré les difficultés financières de l’établissement. C’est alors qu’une tempête de neige inattendue précipite chez elle tout un petit monde. Il y a là Molly, qui écrit des livres pour enfants, en pleine panne d’inspiration.
Marcus, le jeune veuf séduisant a bien du mal à gérer ses deux petites filles. Hannah, qui venait pour se marier dans ce cadre pittoresque, est surprise de retrouver Luke, son ami d’enfance, qui n’est autre que le petit-flls d’Iris…

Les histoires s’entrecroisent et alors que tout semblait mal parti, cette tempête de flocons va les réunir et qui sait ? Changer le cours de leur vie à jamais…

Mon avis :

Attention livre feel good pour Noël. Vous voulez un livre sur Noël ? Ce livre est pour vous. Vous voulez un livre qui vous fait du bien ? Ce livre est pour vous. Nous allons rencontrer une autrice jeunesse en mal d’inspiration, une future mariée qui va se faire larguer juste quelques jours avant le mariage. Les parents désemparés par le malheur de leurs filles. Une témoin qui a son mari bloqué à l’aéroport par la neige. Et à cause des routes bloqués un père avec ses deux filles pleines de vie, un vieil homme pas très sympa mais très observateur. Tout ce petit monde se retrouve dans une charmante auberge malheureusement au bord de la faillite à cause d’un grand hôtel de luxe qui a ouvert dans le coin. C’est un couple qui tient cette auberge. Lui répare tout elle, elle cuisine divinement. En plus de ce petit monde nous avons aussi la vieille dame Iris qui a vendu l’établissement au couple pour seule condition qu’elle puisse venir à sa guise et aide. Iris a un petit fils déjà adulte qui se retrouve aussi bloqué par la neige. Tous ces gens vont se retrouvé bloqué mais dans une sorte de parenthèse enchanté. Le couple d’aubergiste qui n’a pas pu être approvisionné à cause de la neige va se retrouver à cher cher de la nourriture par des producteurs locaux en carriole. Tout ce petit monde a un souci sauf peut-être Iris et le viel homme dont on ne sait pas grand chose à part qu’il se lie d’amitié avec Iris et a l’air de beaucoup apprécié la cuisine de l’aubergiste. Après cette parenthèse où les petites filles vont devoir dormir avec l’autrice manque de place. Où le père ainsi que le petit fils d’Iris va dormir sur les canapés. Tous ce petit monde va se séparer mais pas sans à la fin régler tous leurs problèmes.

C’est un livre qui fait du bien pour noêl. Un bon livre a dévoré prêt d’un bon feu de cheminée avec une boisson chaude et la neige qui tombe en dehors.

Bonne lecture !

Cupcake Girls, t.20 : Nouveau look pour Alex

Cupcake Girls - tome 20 : Nouveau look pour Alex

Cupcake girls, t.20 : Nouveau look pour Alex de Coco Simon chez Pocket jeunesse, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Une bonne dose d’amitié, deux cuillerées d’humour, une pincée de problèmes, des gâteaux délicieux en pagaille et vous obtiendrez Cupcake Girls, une série à croquer ! Tout va mal pour Alex ! Plus aucun vêtement n’est à sa taille et la voilà complexée par ses taches de rousseur et ses grandes jambes ! Dans ces conditions, comment plaire à Matt, le grand frère d’Emma ? Heureusement, Alex peut compter sur le soutien de ses fidèles amies : direction le centre commercial pour une virée shopping et un relooking entre copines !

Mon avis :

La petite Alex se transforme. Elle a grandit tout un coup. Plus aucunn habit n’est à sa taille. En plus elle a mal aux jambes et des taches de rousseur apparaissent sur son visage.Elle se retrouve avec plein de complexe. Elle est trop grande, elle a de grandes jambes, elle a des taches de rousseur et j’en passe. Mais sa mère oublie aussi que sa fille rentre en plein dans l’adolescence et ne lui demande pas ses projets et en fait pour elle. Ce qui la contrarie beaucoup. En plus elle qui a toujours était organisé et bonne élève se retrouve à oublier de réviser un contrôle parce qu’elle se trompe de date.

Heureusement il y a ses amies pour l’aider, tout comme Dylan sa sœur qui l’a comprend parce qu’elle est déjà passé par là et le beau Matt qui ne semble pas insensible à son charme.

Je me demande quand une des filles aura réellement un petit ami parce que même si il y a des rapprochements entre certains garçons et une des filles il ne passe jamais rien.

Je sais que ce livre raconte surtout une histoire d’amitié mais on nous titille parfois avec les crushs des filles. On arrive bientôt à la fin de la série je pense. J’éspère que l’auteur arrivera à clore le tout et que les filles pourront vivre leur vie sans notre regard mais pour le mieux pour elle.

Bonne lecture !

Le monde de Lucrèce, t. 1

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Le monde de Lucrèce d’Anne Goscinny et Catel chez Gallimard jeunesse, 2018.

Résumé de l’éditeur :

Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma… Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c’est amies pour la vie !

Mon avis :

Mon amie et collègue Mélaine m’a tanné pour que je le lise. Elle-même a adoré suivre les aventures de Lucrèce et sa famille bien actuelle. Des parents divorcés. Une mère remariée qui a refait un enfant avec son nouveau compagnon. Une grand-mère loufoque. Un père artiste qui lui a fait rencontré une tonne de nouvelles fiancées qui ne restent jamais très longtemps.

On suit le quotidien de la jeune Lucrèce qui entre cette année au collège. Tout n’est pas facile même si elle est toujours avec ses amies plus que parfaites. Mais elle doit aussi composer avec sa famille qui lui ne fait voir de toutes les couleurs. surtout qu’elle est une excellente élève et compte bien le rester.

C’est un livre bien sympathique qui se lit facilement. Si vous avez reconnu le nom de l’autrice c’est normal elle n’est autre que la fille du talentueux René Goscinny scénariste entre autre du Petit Nicolas et d’Astérix. D’ailleurs on compare le petit Nicolas avec Lucèce.

Bonne lecture !