La face cachée du prince charmant

La face cachée du prince charmant de Guillaume Guéraud et Henri Meunier du Rouergue, 2019

Résumé de l’éditeur :

Suivant le procédé du caviardage (couverture partielle en noir du texte et des images pour changer un propos), l’album fait le portrait en négatif d’un Prince charmant qui par la magie se révélera être un enfant très ordinaire.

Mon avis :

Un livre qui fait grincer quelques dents des adultes mais qui va réjouir les plus jeunes. Moi j’ai adoré. Alors en « on » on voit tout ce que fait le prince charmant. Il est beau, charmant, habile tout ça tout ça. Parfait en 1 mot. Mais voilà en « Off » il n’est pas comme ça. L’auteur a pris le texte de la page précédente et l’a tronqué pour dire ce que fait le prince charmant à l’abri des regards. On apprends que comme les enfants il a toujours besoin de sa maman, qu’il a aussi peur du noir.

En d’autre terme le prince charmant n’est pas l’image parfaite qu’on a de lui. Mais n’est ce pas comme tout le monde ?

C’est très joli à lire, ça m’a fait rire et ça fait beaucoup plus réfléchir qu’on le croit.

Bonne lecture !

William Wenton, t.2 : Le portail crypté de Bobbie Peers

William Wenton, t.2 : Le portail crypté de Bobbie Peers chez PKJ, 2018.

Résumé de l’éditeur :

Nom : Wenton
Prénom : William
Signes particuliers : génie du décryptage et aventurier malgré lui

William et Iscia sont de retour, mais rien ne va plus pour le jeune casseur de codes qui souffre de crises mystérieuses le rendant incapable de se contrôler… et de décrypter. Inquiet, il se rend à l’Institut de recherches post-humaines pour obtenir des réponses. Mais les choses ont bien changé, là-bas, depuis son départ…

Mon avis :

Comme pour le premier j’ai beaucoup aimé celui-ci. William souffre depuis quelque temps de migraines fulgurantes qui le laisse tremblant. Il a des visions d’un portail. Et ces migraines l’empêche de résoudre un simple jouet en plastique que pour une émission il est chargé de résoudre. En plus il doit comprendre pourquoi une femme cherche à l’enlever. Il voudrait bien aussi avoir des nouvelles de son grand-père qui a encore disparu.

Une chose m’a chiffonné sur ce livre c’est que le traducteur qui a travaillé sur le tome 1 aurait traduit cette fois en anglais et plus en norvégien. Je suis étonnée.

En tout cas cette série qui je crois fera 6 tomes en tout et mérite tout à fait de rentrer dans votre bibliothèque. On suit avec plaisir William dans sa quête de vérité et de code.

Bonne lecture !

Utena de Saitô Chiho et Be-Papas

Utena, le fillette révolutionnaire de Saitô et Be-Papas chez Pika, 2003.

Résumé du livre :

Tenjo Utena devient orpheline à l’age de 7 ans depuis elle vit avec sa tante Yurika. Très populaire dans son école elle est la hantise de ses professeurs qui la considèrent comme une rebelle (elle porte un uniforme de garçon). Chaque année depuis qu’elle a été sauvé de la noyade, Utena reçoit une lettre de son sauveur, cette année la carte annonce qu’ils vont bientôt se revoir. Utena, qui garde un souvenir flou mais intense de cet incident veut plus que tout le rencontrer pour cela elle doit intégrer l’académie Othori…

Mon avis :

Utena perd ses parents très tôt. Lors d’un moment où elle se sent seule et démunie, elle tombe à l’eau. Là elle est secourue par un mystérieux individu qui lui donne aussi une bague. Chaque année Il lui envoie une lettre. Quand elle découvre que la bague qu’elle a correspond à établissement scolaire, elle décide de l’intégrer. Là-bas y règne la communauté de la rose. Et pour connaître son sauveur elle va tout faire pour se faire intégrer.

C’est pas mal. La série est courte en 5 tomes. Malheureusement elle n’est plus dispo chez Pika donc on peut la retrouver en Médiathèque ou chez les soldeurs.

Bonne lecture !

Les foudres de l’amour de Yuu Yoshinaga

Les foudres de l’amour de Yuu Yoshinaga chez Panini manga, 2018

Résumé de l’éditeur :

Pour Nene Koizumi, les histoires d’amour semblent réservées aux autres. Elle mène en effet une vie banale de lycéenne où chaque seconde paraît déjà écrite sur la partition monotone de son existence. Mais sa lassitude vole en éclat le jour où elle rencontre Hajime Sakuraba, un garçon de quatre ans son aîné. Un seul regard et son cœur s’envole… Cependant, Hajime est déjà adulte, tandis que Nene n’est encore qu’une lycéenne. Malgré cela, notre héroïne est bien décidée à tout faire pour se rapprocher de l’élu de son cœur.

Mon avis :

Je suis dans une période manga comme vous pouvez le constater. Alors que dire des foudres de l’amour. C’est Néné qui a le coup de foudre pour un garçon plus âgé Hajimé. Et par un curieux hasard qui fait bien les choses il s’installe à côté de chez elle. Elle lui avoue ses sentiments. Lui ne répond rien à part d’attendre.

Que dire ?

C’est un manga intéressant qui se laisse lire. On attend de voir où évolue sa relation avec Hajimé. Par contre ça me rappelle un autre manga où la jeune fille tombe amoureux de l’ami de son oncle et qui se révèle être son prof. À la fin elle se retrouve avec un beau gosse de son établissement qui était aussi amoureux d’elle. J’ai trouvé que la fin était trop politiquement correct. Donc j’attends de voir avec celui-ci.

On verra.

Bonne lecture !