Le monde de Lucrèce, t. 1

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Le monde de Lucrèce d’Anne Goscinny et Catel chez Gallimard jeunesse, 2018.

Résumé de l’éditeur :

Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma… Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c’est amies pour la vie !

Mon avis :

Mon amie et collègue Mélaine m’a tanné pour que je le lise. Elle-même a adoré suivre les aventures de Lucrèce et sa famille bien actuelle. Des parents divorcés. Une mère remariée qui a refait un enfant avec son nouveau compagnon. Une grand-mère loufoque. Un père artiste qui lui a fait rencontré une tonne de nouvelles fiancées qui ne restent jamais très longtemps.

On suit le quotidien de la jeune Lucrèce qui entre cette année au collège. Tout n’est pas facile même si elle est toujours avec ses amies plus que parfaites. Mais elle doit aussi composer avec sa famille qui lui ne fait voir de toutes les couleurs. surtout qu’elle est une excellente élève et compte bien le rester.

C’est un livre bien sympathique qui se lit facilement. Si vous avez reconnu le nom de l’autrice c’est normal elle n’est autre que la fille du talentueux René Goscinny scénariste entre autre du Petit Nicolas et d’Astérix. D’ailleurs on compare le petit Nicolas avec Lucèce.

Bonne lecture !

Par le feu de Will Hill

Par le feu de Will Hill chez Casterman, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Ce que j’ai vu continue de brûler en moi… Avant, elle vivait derrière la clôture.
Elle n’avait pas le droit de quitter la Base.
Ni de parler à qui que ce soit.
Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles.
Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles.
Puis il y a eu les mensonges de Père John.
Puis il y a eu le feu…
Inspiré par l’histoire vraie de Waco, Par le feu est un grand roman sur la folie des hommes et le courage d’une adolescente. Livre-événement en Angleterre, il a remporté le prestigieux YA Book Prize 2018.

Un roman vraiment à part.
Palpitant et envoûtant.
Patrick Ness

Mon avis :

Attention livre poignant !

Nous découvrons le quotidien d’une fille de 17 ans qui est pratiquement née dans une secte.

Cette histoire est inspirée de la vraie secte qui se trouvait à Waco et qui a brûlé lors de la perquisition et de l’arrestation de son gourou.

Pour ce que j’en ai lu sur la vraie secte ce roman est une bonne vision de ce qui se passait dans la secte et comment tant de gens en sont morts. Tout ça par la folie d’un homme qui a réussi à faire croire à des familles entières qu’il était le prophète et que sa parole lui était dicté par Dieu. Une vaste fumisterie. Mais c’est moi qui le dit. Je n’ai pas été embrigadé dans une secte. Par contre j’ai parlé d’un livre où des jeunes filles ont vécu une partie de leur enfance dans une secte pédophile si vous voulez connaître leur quotidien lisez mon article précédent.

Bref on apprend le quotidien de Moonbeam qui est arrivée dans la secte à 18 mois entrainé par le père qui a tout de suite était séduit par une adepte qui faisait du prosélytisme. Il emmène femme et enfant dans le désert pour suivre ce mouvement mais quelque temps après le père meurt subitement et la secte change de dirigeant après que les principaux lieutenant de la secte se décide par un autre prédicateur beaucoup plus dure. Après ça les enfants n’avaient plus le droit de regarder la télé. La nourriture a été rationné et le prosélytisme a était proscrit. Le soit-disant prophète a fait en sorte de faire croire à ses adeptes que le monde extérieur était mauvais que seul lui pouvait les amener à faire leur ascension et se retrouver à la tête de Dieu. Peu après pas mal de monde sont sorties de la secte mais pas la mère de Moonbeam qui malgré sa tristesse apparente ne se décide à partir. Même quand le gourou décide de bannir les relations sexuelles entre membres. Elle reste. Seule lui peut prendre des femmes pour épouse pour faire des enfants qui seront élus d’une certaine manière.

D’ailleurs la vie dans la maison du gourou est toute différente des autres qui sont dans les baraquements autour. Les enfants ont des jouets à la maison alors que les autres enfants en sont privés et qu’ils doivent participer comme d’autre à tout les travaux. Tout le monde est sous le joug des lieutenants chargés d’appliqués les directives du gourou. La mère de moonbeam se fait virer de la secte après qu’on est découvert qu’elle écrivait un journal où elle faisait part de ses doutes sur le gourou. Mais elle n’arrive pas à sortir sa fille de la secte qui était promis à sa majorité comme épouse au gourou. Et c’est à ce moment que le germe du doute s’installe dans Moonbeam.

Tout cela nous le découvrons quand elle est enfermé dans un hôpital où elle apprend à vivre sans la secte et où des enfants comme elle sont enfermés pour être adaptés au monde extérieur. Elle sera un modèle même si elle-même ne sait pas si elle sortira un jour de cet hôpital ou elle se sent tout aussi enfermé qu’avant.

Bref vous l’aurez compris si vous voulez en savoir plus sur une secte mais à travers un roman ce livre est pour vous.

Il est édifiant et vous n’en resorterez pas insensible.

Bonne lecture !

PS : Merci à Mélaine qui m’a prêté ce livre et qui m’en a dit que du bien.

Les triplettes, t.1 : En route pour la sixième !

Les Triplettes, t.1 : En route pour la sixième de Holly Webb chez Pocket Jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Pas facile d’être trois soeurs… et si différentes ! Annabelle, Katie et Rebecca sont impatientes de faire leur entrée au collège. Mais quand un de leurs professeurs décide de les séparer dès le premier jour, c’est le drame ! Rebecca, la plus timide des trois, est terrifiée à l’idée de se retrouver seule… pour la première fois de sa vie.

Mon avis :

J’ai découvert cette série par l’éditeur qui a présenté de nouvelles séries. Vous savez que chez PKJ j’aime beaucoup les Cupcake girls. Je pe,se que la série va bientôt se terminer et je voulais voir ce qui se fait dans un format similaire. Les triplettes est tout à fait dans le même style. Je pense que le lectorat peut-être un poil plus jeune que les Cupcake. Mais sinon les livres se déclinent de la même façon. C’est des petits livres qui se lisent facilement qui se focalisent sur un des personnages.

Là nous avons les triplées. Trois sœurs Anabelle, Katie et Rebecca.

Anabelle est la future star. Elle fait très attention à son apparence. Katie, la sportive. Attention elle peut vous montrer comment bien jouer au foot. Et nous avons la douce Rebecca qui ne se sent bien que quand elle est entourée d’animaux.

Dans ce tome nous allons nous concentrer sur Rebecca qui a vraiment du mal à intégrer le collège. Elle ne se trouve aucune amie et de toute façon elle est trop timide pour en trouver. De plus ses sœurs s’éloignent un peu d’elle. Katie trouve une copine pour faire du sport avec elle. Et Annabelle retrouve une amie de l’école avec qui elle sont très branchées mode. Avec tout ça Rebecca se sent seule. Le fait qu’elle soit seule la fait un choix facile pour la harceler par une gamine qui ne supporte pas d’être le centre de son univers.

C’est un petit livre bien sympathique qui peut aussi montrer que le collège est un grand changement mais qu’en fin de compte on arrive tous à s’y intégrer.

Bonne lecture !

Les mystères de Winterhouse hôtel

Les mystères de Winterhouse hôtel de Ben Guterson chez Albin Michel, 2020. (Wiz)

Résumé de l’éditeur :

Après un long hiver, le printemps revient à Winterhouse Hôtel, et la fonte de la neige ne manque pas de révéler les derniers mystères de l’extraordinaire demeure… Alors que les pouvoirs d’Élisabeth sont de plus en plus forts, les murs de l’hôtel se mettent à trembler, et ses habitants ont des comportements pour le moins étranges…
Freddy et Élisabeth seront-ils de taille à lutter contre le sort qui possède les lieux ?

Ben Guterson signe le dernier volume de la trilogie qui l’a fait connaître dans plus de quinze pays.

Mon avis :

Attention ceci est le dernier tome de Winterhouse. Snif ! Je vous ai parlé de tous les tomes. Si vous voulez vous en rappeler voici le tome 1 et le tome 2. De tout du long j’ai adoré cette série. J’étais très triste de l’avoir fini.

Par contre je n’ai pas été déçu. Ce tome clos bien la série. Elle règle tous les problèmes. Gracella peut-elle revenir en chair et en os? Elizabeth va plutôt aller vers plus de pouvoir ou alors rester à l’Hôtel et peut-être le diriger vers la suite ? Elana va-t’elle retrouver son âge ?

Tout ça vous le saurez en lisant ce livre.

Pour une fois ça ne se passe pas à Noël mais à Pâques. On va faire la connaissance de son professeur préféré, un professeur stagiaire du nom de Hyrum.

Elizabeth est contente d’être en vacances. Elle va pouvois profiter à fond de l’hôtel en plus son meilleur ami Freddy vient et avec ses parents. Après un crochet à la librairie où elle fait une étrange rencontre.

Je ne vous en dit pas plus.

Cet ouvrage est comme d’habitude truffés de jeux de mots, de palindrome et j’en passe. Notons que la traductrice et l’éditrice a bien du courage pour inventer les jeu de mots en français et tout de même coller à l’histoire.

Bonne lecture !