Mémoires d’un juge trop indépendant

Mémoires d’un juge trop indépendant de Renaud Van Ruymbeke avec Jean-Marie Pontaut chez Tallandier, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Boulin, Urba, Elf, les frégates de Taïwan, Clearstream, Kerviel, Cahuzac, Karachi, Balkany… Le juge Van Ruymbeke a instruit pendant plus de quarante ans les grandes affaires financières qui ont secoué notre République. Tenace et libre, il est la figure emblématique de la lutte anticorruption.

Dans ces mémoires vibrantes, animé par sa si chère indépendance, il raconte la manière dont il s’est attaqué aux sphères du pouvoir et au financement illégal des partis politiques. Engagé dans la lutte contre les paradis fiscaux, Renaud Van Ruymbeke fait des propositions pour traquer l’argent sale et réformer durablement la justice française. Voici le parcours d’un homme déterminé à se battre pour une justice égale pour tous.

« J’ai pu mesurer l’ampleur de la soumission de la justice, qui s’est exprimée dans l’action – ou l’inaction – des procureurs. J’ai dû franchir des obstacles et subir des blocages. J’ai tenté de m’affranchir de ces entraves, pour mettre au jour une vérité dissimulée, occultée, censurée. C’est à la fois en tant qu’acteur et témoin que j’ai décidé de raconter cette histoire. »

Mon avis :

C’est bien simple j’ai adoré suivre les grandes affaires de ce juge où se mêlent souvent politique et gros sous. Ce n’est pas toujours pour que les politiques s’enrichissent mais plutôt que les partis politiques financent leurs fonctionnement ou pour donner des pots de vins pour réussir aider de grandes entreprises à avoir des grosses commandes.

Mais bien sûr tout ça est illégale. Il a fallu que des juges comme celui-ci pour enquêter et savoir s’affranchir des pressions pour bosser et pour porter ces affaires devant la justice.

C’est très intéressant on le voit dans différentes affaires comme politiques bien sûr mais aussi criminelles, financiers…

Il y a que la fin que j’ai pas trop aimé parce qu’il est à la fin un peu moralisateur. Mais sinon ce qu’il dit de son job est captivant et on apprend plein de chose. Ça donne envie de lire d’autre livres sur le sujet à commanecer par les livres qui sont cités dans celui-ci.

Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de la justice mais auusi le manque de moyen et parfois les bâton dans les roues par certains grade des sceaux ou des personnes haut placés de la justice pilotés par la politique ça fait parfois peur. Bref lisez ce livre qui vous apprendra pleins de chose et ouvrira peut-être les yeux sur des affaires qui au premier abord avait l’air entaché mais qui sont plus complexe qui n’y paraissent.

Wilma la vampire

Wilma la vampire de Chrysostome Gourio chez Sarbacane, 2020. (Pépix)

Résumé de l’éditeur :

Un Pépix diaboliquement rock, idéal pour Halloween !

Dans le cimetière où Wilma et sa famille ont trouvé refuge après avoir été chassés des Carpates, on prépare Halloween avec enthousiasme.
À l’école, tous les revenants ne parlent que de ça : Mordörhead, le plus grand groupe de rock du mooonde, vient donner son dernier concert juste de l’autre côté des murs.
Alors quand Lemmy, le chanteur du groupe, meurt accidentellement, la jeune vampire solitaire et timide ne se laisse pas d’autre choix que d’aider ses nouveaux amis – Rufus le fantôme et Octave le zombie – à aller chercher son âme aux Enfers.

Elle n’imagine pas toutes les embuches et les pièges qu’ils devront éviter en chemin afin que puisse avoir lieu le concert de la Mort !

Mon avis

J’ai passé un très bon moment à lire ce livre. Comme beaucoup des livres de la collection Pépix il se lit facilement les interlignes sont espacées. Mais ce n’est pas tout ce livre est follement réjouissant. Nous avons Wilma qui a toujours été une petite vampire solitaire elle n’a pas eu d’ami. Mais après un déménagement dans un cimetière , ses parents décident de l’inscrire à l’école. Une école un peu spéciale où les enfants comme les professeurs sont des créatures surnaturelles.elle ne sait pas pourquoi elle se fait harcelée par une bande de momies. Quelques temps après elle apprend qu’il y aura un concert pour Halloween et qu’un groupe de métal célèbre y jouera. Elle se réjouit de pouvoir assister au concert même si elle ne connait pas bien ce genre de musique. Sauf que suite à une erreur d’un faucheur ( un personnage chargé de fauché les êtres humains à l’heure de leur mort), le faucheur envoie un technicien sur le chanteur du groupe. Une fois où elle se fait harceler un zombie lui vient en aide. C’est comme ça qu’elle se fait son premier ami. Peu à peu il lui présente son ami qui est un fantôme qui est lui même faucheur. Son ami zombie est aussi un apprenti qui emmène les morts dans le royaume des morts. Et il est triste que le concert soit annulé à cause d’une erreur d’un faucheur. Wilma décide d’aider son ami à retrouver le chanteur dans le royaume des morts puisque celui-ci n’aurait pas dû mourir. Ils vont devoir affronter de dangereux obstacles mais c’est toujours mieux quand on est deux.

C’est un livre qui plait si vos enfants aiment les créatures fantastiques. Même si l’univers dans lequel ils évoluent peut ressembler aux nôtres.

Ça permet aussi de s’évader et peut-être de penser qu’il y une « vie » après la mort.

Bonne lecture !

Les triplettes, tome 2 : Un anniversaire presque parfait

Les triplettes, t.2 : un anniversaire presque parfait d’Holly Webb chez Pocket jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Pas facile d’être trois soeurs… et différentes ! Les triplées décident d’organiser une grande fête pour leur anniversaire. Mais voilà qu’Annabelle prend les devants et impose ses idées à ses soeurs. Aurait-elle oublié qu’elle n’est pas seule à souffler ses bougies ?

Mon avis :

Nous avons aujourd’hui le deuxième tome des Triplettes. C’est l’anniversaire des filles mais après une grosse dispute entre Katie et Annabelle, la fête est annulée. Est-ce que les filles vont réussir à convaincre leur mère de maintenir la fête. Est-ce que les sœurs vont se mettre d’accord sur le thème de la fête. Qui vont elles inviter ? Leur père sera t’il présent ? pour ça il faut que vous lisiez ce livre.

Rebecca a réussi à s’acclimater à son nouvel établissement comme ses sœurs.

Petite série bien sympathique que vos enfants qui lisent seuls devraient apprécier.

Bonne lecture !

Mission : Yosakura Family, t.1

Mission : Yozakura Family de Hitsuji Gondara, tome 1 chez Kana, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Taiyô Asano est un lycéen à la timidité maladive. La seule personne avec qui il arrive à parler normalement est son amie d’enfance Mutsumi Yozakura. Mais cette dernière est la fille d’une famille d’espions qui œuvre depuis plusieurs générations, et son grand frère, qui lui voue une affection excessive, a décidé d’éliminer Taiyô !

Par quel moyen Taiyô va-t-il pouvoir sauver sa peau et en même temps protéger Mutsumi ?!

Mon avis :

Taiyô a décidé de ne s’attacher à personne depuis le décès de ses parents et de son frère. Sauf que s’il veut garder son amitié avec Mutsumi il se décide à s’unir avec son amo d’enfance pour que son frère ne le tue pas. Taiyô va devoir apprendre à devenir espions lui-même tout en déjouant les tentatives de kidnapping de sa promise Mutsumi.

C’est un manga un mélange d’humour et d’action. Mon libraire m’avait donné un livret avec le premier chapitre et ça m’a tellement plu que j’ai commandé le premier tome. Et j’ai bien fait on s’intègre très bien à cette famille d’espion avec tous ces personnages haut en couleur et Mutsumi qui apprendra à s’ouvrir aux autres quand il intègrera cette famille.

Bonne lecture !