La crêperie des miracles

La crêperie des miracles d’Emily Blaine chez Harper Collins France

La crêperie des miracles d’Emily Blaine chez Harper Collins France,2020.

Résumé de l’éditeur :

La recette du bonheur contient toujours un peu de courage… et beaucoup d’amour

Adèle a tout quitté  : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce  bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé. 

Mon avis :


Nous suivons deux personnes.
D’abord Adèle anciennement grande cuisinière qui a tout plaqué à cause de harcèlement qui se retrouve en Bretagne serveuse dans une crêperie.
Et Arnaud un jeune divorcé qui à défaut d’avoir réussi son mariage réussi parfaitement dans les affaires.
La crêperie appartient à Joséphine une amie de la grand-mère d’Adèle. Sauf que Joséphine est âgée et voudrait bien prendre sa retraite.
Elle pousse dans ses retranchements Adèle qui a arrêté de cuisiner pour qu’elle reprenne la crêperie. Mais à une condition qu’elle s’associe avec Arnaud.
Le roman s’articule entre la proposition d’Adèle et l’attirance qu’il y a entre les deux.

C’est un livre très plaisant à lire. J’avais déjà lu un roman d’elle qui se passait pendant Noël. Je dois dire qu’il y a des chances que je continue à lire des livres de cette autrice.

Si vous ne connaissez pas cette autrice je vous invite à voir sa bibliographie qui est bien fournie.

Bonne lecture !

Les tribulations d’Esther Parmentier, t.1 : Cadavre haché vampire fâché : Une enquête sang pour sang

Les tribulations d’Esther Parmentier, tome 1 de Maëlle Desard

Les tribulations d’Esther Parmentier, t.1 : cadavre haché Vampire fâché : une enquête sang pour sang de Maëlle Desard chez Rageot, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Esther Parmentier, 19 ans, a quitté sa Bretagne natale pour un stage à Strasbourg dans une société informatique quand elle est repérée par l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles. Car Esther est une sorcière. A peine remise de cette découverte, et des tests visant à déterminer ses capacités, Esther apprend qu’elle n’a pas plus de pouvoirs qu’une allumette mouillée. Sa note sur l’échelle des pouvoirs est historiquement basse : 2 sur 82. Mais Esther est dotée d’un caractère de cochon, de solides capacités de déduction et est capable de résister aux pouvoirs de séduction des Créatures.
Malgré son faible score, l’Agence décide donc de l’embaucher comme stagiaire.
Seul bémol à cette nouvelle vie trépidante au sein d’une Agence où Esther côtoie un loup-garou alpha, une sorcière surpuissante, un djinn séducteur, une goule affamée, un fantôme accro aux jeux de rôle, elle va devoir faire équipe avec l’agent Loan, désagréable mais néanmoins très séduisant vampire, qui la considère de haut. Il va pourtant bien falloir qu’ils collaborent, car l’affaire du Ghost Challenge affole l’Agence : des adolescents disparaissent régulièrement et sont transformés en vampires. Un mouvement séparatiste au sein des Créatures serait à l’origine de ces mutations…

Mon avis :

Maëlle Desard n’aurait jamais dû se retrouver dans du fantastique. Elle quitte la Bretagne sans regret pour l’Alsace où un stage de compta l’attend. Une journée où elle a dû subir la chaleur d’un mois d’été elle décide de se rafraichir après le boulot dans un centre commercial climatisé. Sauf que le centre est fermé gardé par un agent en uniforme. Et autour du centre il y a comme des paillettes étincelantes mais qu’elle est la seule à voir. L’agent la repère quand elle tente de les enlever. Il la ramène à un autre enquêteur dans le centre. Pour faire court, elle apprend qu’elle est une sorcière de faible niveau. Elle apprend aussi que toutes les créatures fantastiques existent et se fait embaucher dans L’agence de contrôle (…) des créatures fantastiques. Elle se révèle pas mal douée. Elle apprécie ce stage qui lui donne de l’occupation en comparaison de sa vie morne de stagiaire en compta.

Par contre elle ne s’entend pas du tout avec son tuteur de stage Loan vampire de son état et seul membre vampire travaillant à l’agence.

C’est un livre que j’ai adoré. Je l’ai dévoré en deux jours. Il est rythmé, a beaucoup d’humour et si vous aimez le fantastique vous allez être ravi. Le tome 2 est sorti en juillet. (À l’heure où j’écris cet article il n’est pas encore sorti mais vous pouvez être sûre que je serai au taquet pour l’acheter.)C’est une série extrêmement prometteuse qui vous ravira de 13 à 122 ans si vous aimez le fantastique. Je ne serais trop vous conseiller de l’acheter immédiatement chez votre libraire.

Bonne lecture !

Et je danse, aussi

La première de couverture du livre et je danse, aussi

Résumé de l’éditeur :

Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une « lectrice comme les autres ». Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir – et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun…

Mon avis :

Ah je vous jure ! Le résumé pourtant court en dit déjà trop long. Oubliez qu’ils ont un secret commun. ça on ne l’apprend qu’à la fin et après avoir décortiqué la vie de nos deux personnages. Donc nous avons Adeline Parmelan qui transmet une enveloppe qu’on pense rempli d’un manuscrit à l’auteur de grande renommée Pierre-Marie Sotto. Au début Pierre-Marie Sotto ne veut pas lire ce manuscrit et essaye de le renvoyer à l’autrice en herbe. Mais pour cela il lui dit par mail. Elle refuse. Petit à petit un lien va se créer à travers leur échange de mails. On lit donc ce livre comme un roman épistolaire. Et on suit cette amitié qui se crée. Une amitié pour deux personnes qui ne se sont jamais vues et peut-être qui ne se verront jamais. Je n(‘ai pas envie d’en dire trop pour ne rien dévoiler de l’intrigue. Mais petit à petit vous apprendrez à comprendre et à voir les fêlures des unes et des autre. Enfin celle de nos deux personnages. Et plus vous en découvrirez plus vous en voudrez.

Et Pour notre plus grand plaisir Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat ont récidivé avec un tome 2 que je me suis empressée d’acquérir.

Bonne lecture !

Hôtel des frissons, t.7 : Les dents de la mort

Hôtel des frissons tome 7 de Vincent Villeminot

Hôtel des frissons, t.7 : Les dents de la mort de Vincent Villeminot chez Nathan, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Margot et son père sont en vacances au bord de la mer. Ils séjournent à l’Hôtel de la Plage, et Margot s’y ennuie terriblement : aucun drame ni client bizarre, c’est l’enfer !
Jusqu’au jour où d’inquiétantes disparitions de baigneurs ont lieu… Y aurait-il un monstre dans les parages ?

Mon avis :

Je suis une grande fan d’Hôtel des frissons. D’habitude rien ne m’effraie. Là ça n’a pas été le cas. Margot et son père sont en vacances. Et Margot intrépide comme elle est a réussi à se mettre dans le pétrin. Et un sacré pétrin. Au début elle s’ennuie. Pas le moins fantôme, monstre marin ou j’en passe qui pouvait la divertir.
Jusqu’à ce qu’un chien et après un nageur disparaissent.

De plus il y a un étrange gardien d’aquarium dans le coin.

Pour ce tome-ci point de fantastique. Mais de la peur oui vous en trouverez. Heureusement, Tristan arrive bientôt pour la secourir. Enfin je me suis même demandé s’il ne s’était pas lui-même jeté dans la gueule du loup.
Il va être aidé de Tarzan. Vous ne me croyez pas ? Lisez celui-ci et vous comprendrez.

Frisson garanti !