Esther et Mandragore, t.2 : D’amour et de magie

Esther et Mandragore, t.2 : D’amour et de magie de Sophie Dieuiade chez Talents hauts, 2017. (Zazou)

Résumé de l’éditeur :

Toujours en voyage sur Terre, Esther et son chat Mandragore sont de retour pour des aventures mouvementées ! Désormais autorisée à communiquer avec ses copines sorcières, la pauvre Esther est harcelée de questions, en particulier sur un sujet crucial : l’Amour ! Comment se passe une love story sur Terre ? La jeune sorcière entame une enquête qui lui réservera bien des surprises…

Mon avis :

Je vous présente ici le tome 2 d’une série où j’ai déjà lu le tome 1. Problème : je n’en ai pas fait la chronique et m’en souvient difficilement à part qu’il m’a plu. Sans surprise j’ai apprécié ce tome aussi. Esther est toujours en territoire humain. N’oublions pas que c’est une sorcière et à ce titre elle devrait se trouver dans son monde mais pas dans notre bon vieux chez nous.

Esther est une jeune sorcière et elle habite chez une sorcière chez nous comme je vous l’ai déjà dit. Elle se donne à cœur joie de découvrir notre monde. Jusqu’à ce qu’elle reçoit des nouvelles de ses amies qui lui posent pleins de question sur notre monde et notamment sur le coup de foudre. Esther se mat à enquêter et pour ça elle se rend à l’école humaine pour en apprendre plus.

Quelle aventure !

Esther et son chat grognon vont parcourir la ville, se faire un ami humain et même s’essayer à des filtres magiques.

Je ne peux vous en dire plus sans tout vous dévoiler. Tout ce que je peux dire c’est qu’Esther est une jeune fille attachante que vous aimerez suivre dans ses aventures. Qu’elle apprend très vite à s’intégrer et qu’elle n’a pas reçu un prix de la curiosité pour rien.

Bonne lecture !

Les carnets de ma vie (presque) ordinaire, t. 3 : Salades et mots d’amour

Les carnets de ma vie (presque) ordinaire, t.3 : Salades et mots d’amour de Virginy L. Sam chez La Martinière jeunesse, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Pas facile d’avoir 12 ans.
Surtout quand on s’appelle Lila-Lou Tabouret et qu’on se pose un milliard de questions…

Lila-Lou sait enfin qui est son admirateur secret : c’est Teddy, de son cours de boxe. Mais si elle lui avoue qu’elle connaît la vérité, continuera-t-il à lui envoyer des mots d’amour ?

Sa copine Ella lui conseille de sortir avec lui, mais Lila-Lou hésite…

À qui peut-elle se confier ?
Pas à sa famille, en tout cas, car chez les Tabouret, on est spécialistes de la crise familiale de père en filles et à la maison, en ce moment, rien en va plus !

Mon avis :

Si vous n’avez pas lu les premiers tomes je vous invite à le faire? Se référer ici et ici pour mes avis des deux premiers.

Lila-Lou est plutôt décontenancé de savoir que son admirateur secret est Teddy. Pas facile de ce fait de boxer avec lui lors de ces séances. Surtout que Vivian (son entraineur) ne comprend pas son manque d’attention alors qu’elle doit bientôt jouer dans un film une jeune boxeuse.

L’actrice choisie pour jouer le rôle de la boxeuse plus âgée est un ancien amour de son père. Son père qui perd un peu pied et décide de consulter une psy. Ce qui au bout d’un moment fait mal au porte-feuille de la famille. Sa mère se met avec le copain écolo de Charlène à cultiver un potager dans le jardin et décide de peu à peu de vendre ses productions sur un stand devant la maison. Pas facile pour Lila-Lou de passer inaperçue à son grand désarroi. Charlène est toujours insupportable. Son copain squatte de plus en plus souvent à la maison. À croire qu’il a changé de maison. Et puis Lila-Lou a toujours le béguin pour Joachim qui lui a une copine. Mais Sont-ils encore ensemble ?

Ce tome-ci comme les précédents m’a fait beaucoup rire et sourire. On sait qu’être une jeune ado dans une famille n’est pas toujours facile. En plus cette famille est bien un peu timbrée mais sympathiquement. Elle tergiverse longtemps pour savoir si elle doit dire à Teddy que c’est lui qui lui envoie des messages d’admiration.

Elle supporte encore moins Paul Vohl qui se met en plus à squatter de plus en plus la maison et s’installe en voisin dans une maison délabrée.

Rien ne va toujours pas dans le monde de Lila-Lou mais toujours avec le sourire. Un sourire un peu bling bling parce qu’elle a encore ses bagues au dents à son grand désarroi.

Si vous voulez passer petit temps avec la famille Tabouret lisez ce livre qui vous fera rire et sourire et serez un peu plus compatissant avec votre propre famille.

Bonne lecture !

Zéphyr, cheval de l’Olympe, t.1 : La course des dieux

Zéphyr cheval de l’Olympe, t.1 : La course des Dieux de Kallie George chez Albin Michel Jeunesse, 2019.

Résumé du livre :

Pippa, jeune cavalière grecque, se réveille au beau milieu du mont Olympe.
Surprise ! Elle a été choisie par Aphrodite pour participer à la course des dieux avec Zéphyr, cheval ailé. Ensemble, ils vont concourir pour tenter de gagner leur place parmi les héros du ciel.
Les dieux sont capricieux, et la compétition promet d’être épique… Que le meilleur gagne !

Mon avis :

Alors d’habitude des histoires avec des chevaux ce n’est pas ma panacée. Mais celui-ci j’étais happée par l’histoire.

Pippa est une jeune orpheline. Pour survivre et gagner maigrement sa pitance elle s’occupe de chevaux dans une grande écurie. Elle s’en occupe très bien ce qui n’empêche pas son patron de la battre allègrement. Un soir où elle est partie pour voir si elle n’a pas rêvé de voir un cheval ailé dans le ciel. Elle est renvoyé par son maître. Elle ne sait où aller et se retrouve à dormir dans un buisson. À son réveil, elle se retrouve sur le mont Olympe lieu de résidence des dieux grecs.

Vous pouvez accompagner la lecture de ce livre par un documentaire sur la mythologie grecque. Pour un peu vous y retrouver si vous voulez.

Elle est la seule orpheline et pauvrement vêtue qui doit participer à la course de chevaux des Dieux de l’Olympe qui a lieu tous les siècles et font participer un enfant et un cheval ailé par Dieux de l’Olympe. Pour remplacer celui qui est devenu trop vieux pour être le coursier de Zeus. Elle s’attache très vite au cheval dont elle s’occupe. Et arrive même au bout d’un moment à se faire des amis. A tel point où elle n’envisage pas de partir de l’Olympe pour pouvoir rester pour toujours avec Zéphyr. Mais pour ça il faut qu’elle gagne la course.

Ce livre est haletant et on espère tous que Pippa se tirera au mieux des intrigues d’autres participants. Surtout qu’elle n’a rein à perdre. Sa vie est misérable chez les mortels. Elle va devoir affronter nombres d’obstacles.

C’est un livre d’aventure qui ne vous laissera pas indifférent.

Bonne lecture !

Mamie Polar, t.6 : Mamie Jo connaît la musique

Mamie Polar, t.6 : Mamie Jo connaît la musique de Régis Delpeuch chez Scrineo, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Alors que Lucas tourmente sa mère pour savoir enfin qui est son père, Andrea se fait du mouron pour le sien : le commandant Duflair a disparu !
Il n’est pas revenu de son cours de violoncelle. Très inquiets, Mamie Jo et les enfants se lancent à sa recherche. Une enquête délicate qui les mène sur la piste d’une jeune philippine Lynn et de son père diplomate.
D’une ancienne gare de marchandises à l’aéroport Charles de Gaulle en passant par une résidence ultra sécurisée, Mamie Jo mène l’enquête à sa façon : tambour battant. Et tant pis pour ceux qui se mettent en travers de son chemin…

Mon avis :

Nous retrouvons Mamie Jo et ses petits-enfants. Rien ne va plus pour Lucas. Il se brouille encore avec sa mère. Il veut savoir qui est son père et sa mère refuse de lui dire. Elle dit depuis très longtemps qu’elle l’a fait toute seule.

Même Mamie Jo n’a jamais su qui était le père de Lucas. Mais c’est un jour particulier. Mamie Jo doit venir s’occuper de Lucas et Camille. Quand les deux enfants se retrouvent, Andrea le fils de l’inspecteur Duflair arrive, paniqué. Son père a disparu. Il est dans tout ses états. Au début Lucas et Camille ne le croit pas trop. Mais ils se rendent vite à l’évidence que son père a bel et bien disparu. Ils appellent Mamie Jo pour qu’elle arrive au plus vite. Ils se mettent vite à l’enquête.

Je me suis rendue compte depuis le tome 4 qu’un sujet difficile est souvent traité. Il y a eu les réfugiés Syriens, Les trafiquants d’ivoire…

Dans celui-ci on parle d’esclavage moderne. On croit que l’esclavage est abolie. Mais ça existe encore et ce livre en traite.

Certes le sujet est difficile mais nous retrouvons toujours avec plaisir Mamie Jo et ses petits-enfants tout comme Andrea. Et il ne faut pas oublier que comme toutes les fins dans Mamie Jo tout finit bien.

Bonne lecture !