L’anti-Lune de miel

L’anti-lune de miel de Christina Lauren chez Hugo Roman, 2020. (New romance)

Résumé du livre :

Quand deux ennemis jurés partent en (faux) voyage de noces à Hawaï, tout peut arriver… même de trouver l’amour.

 » Une comédie romantique sexy et hilarante, qui explore la relation entre deux jumelles et prouve que les liens du sang sont plus forts que tout ! – US Weekly

LE LIVRE

Olive Torres méprise totalement et de longue date, Ethan, le témoin de mariage du (futur) époux de sa soeur jumelle. La bonne nouvelle ? Tous les invités tombent malades à cause d’une intoxication alimentaire. La mauvaise : les mariés ne peuvent pas partir en lune de miel, ce qui signifie qu’Olive et Ethanennemis jurés prendront leur place et prétendront être mariés. Que les frasques et l’inévitable tension sexuelle commencent !

 » Plein d’esprit et totalement hilarant.  » Helen Hoang, auteur de The Bride Test

Mon avis :

Attention petite romance bien sympathique. Un de mes petits plaisirs un peu coupable c’est parfois de lire de la romance sans prise de tête. Si vous aimez bien parfois en lire ce livre est pour vous. Olive Torres et Ethan Thomas se retrouve à Maui à la place de pour l’un son frère et pour l’autre sa sœur suite à l’intoxication alimentaire de toutes leur famille. En effet, la veille Ami la sœur d’Olive et Dane le frère d’Ethan se sont mariés. Et le buffet que tout le monde a mangé sauf nos deux protagonistes les a rendu malade. Comme la lune de miel n’est ni échangeable ni remboursable on les pousse à y aller à la place des mariés. Le souci c’est qu’Ethan et Olive ne peuvent se voir en pâture. En plus Olive a dû prendre des billets et au vu de ses finances au plus bas elle a pris un vol avec une compagnie low-cost. Mais petit à petit les deux apprennent à se connaître et à démêler des années de quiproquo. Ces deux personnages sont sympathique tout comme la famille d’Olive qu’on voudrait je pense tous avoir. En revanche Dane le frère d’Ethan n’est pas très sympathique et ça empire au fil des pages.

C’est un livre qu se lit facilement, qui sera un bon livre sans prise de tête qui pourra faire votre bonheur à la plage, en voyage ou même chez vous.

Les déboussolés anonymes

Les déboussolés anonymes d’Anne-Estelle Dal Pont chez les Nouveaux auteurs, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Sam a 28 ans. Elle pleure tout le temps et s’en veut de se sentir à côté de sa vie alors qu’elle n’a rien vécu de dramatique. Elle accepte un job dans un salon de thé à l’autre bout de la France. Pour tout recommencer. Pour essayer de trouver son chemin. En face, il y a la librairie « La Boussole ». Alors qu’elle n’y cherchait qu’un livre, elle va rencontrer Nathou, un garçon en avance sur son âge, et son père David, un joyeux paraplégique aux chaussures colorées. Chaque mercredi, il anime un atelier pour les Déboussolés Anonymes. Semaine après semaine, le petit groupe va réaliser des défis, se poser des questions qui remuent, partager ses états d’âmes… pour retrouver son chemin.

Mon avis :

Samira appelée Sam est une jeune femme qui a vu sa vie se décomposer quand elle apprend que son meilleur ami est amoureux d’elle. Elle décide de tout quitter pour s’assumer seule. Elle est aidée par son frère pour trouver un job de serveuse dans un salon de thé. Mais c’est elle qui trouve son studio. Elle s’installe donc à Grenoble mais se sent perdue. En face du salon de thé, il y a une librairie. Elle est grosse lectrice et dès qu’elle ne se sent pas bien elle achète un livre. Là elle rencontre le libraire et son fils. Le libraire malgré son handicap physique, il est tétraplégique, dégage une bonne humeur. David le libraire anime tout les mercredis un atelier où des déboussolés viennent pour retrouver leur chemin.

Au début elle ne se sentira pas légitime dans ce groupe. elle qui n’a pas vraiment connu de tragédie. Mais petit à petit elle apprécie les ateliers à tel point qu’elle les attend avec impatience. Et petit à petit elle se découvrira une passion et retrouvera son chemin.

Pour savoir comment elle a fait je vous conseille la lecture de ce livre, une petit bijou feel good.

Bonne lecture !

7 choses à faire avant d’être vieille

Première de couverture du livre 7 choses à faire avant d’être vieille

7 choses à faire avant d’être vieille de Claudia Lupien aux éditions Kennes, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Quelques mois avant son anniversaire, Doris est frappée par une chronique aperçue sur le Web. L’article concernant une jeune blogueuse populaire et très active chamboule la jeune femme. Ce déclencheur la stimule, et elle se fixe une liste de choses à faire avant d’être vieille, c’est-à-dire avant ses trente et un ans.
Entre ses journées de travail comme serveuse, ses sorties avec ses amies et ses visites à sa chère grand-mère, elle doit réaliser sa bucket list.
Ses proches ont bien sûr des activités à lui suggérer, mais Doris se fixe des objectifs à son goût, pour elle-même. Elle tient autant à faire quelques folies qu’à réaliser certains apprentissages qui la feront grandir.
Guidée par son cœur et par ses chaussures de toutes les couleurs, elle compte aller là où ses défis la mèneront.
Trouver l’amour ne fait absolument pas partie de ses projets, mais quand l’homme de ses rêves se présente, pourquoi le refilerait-elle à sa sœur ?

Mon avis :

Merci aux éditions Kennes pour cet envoi. Mon premier envoi en tant que prescriptive de livre. Je suis très contente.

Alors Doris au début veut vraiment trouver un mec à sa sœur mais elle va avoir du mal. Moi j’ai compris assez vite pourquoi. Je ne veux pas vous spoiler mais je ne vous en dirai pas plus. Doris a une copine enceinte qui a peur d’être une mauvaise mère et une autre qui se sent à l’étroit dans la fidélité. Sa grand-mère l’a élevé elle, sa sœur et son frère. Un frère a qui elle en veut à mort parce qu’elle croit qu’il a volé l’héritage de sa grand-mère.

Au début j’ai eu du mal avec le personnage de Doris qui veut absolument trouver un mec à sa sœur et qui se croit vieille à 31 ans. J’en ai un peu plus qu’elle. Mais peu à peu on s’attache à elle. Elle commence à vivre le moment présent. Essaie de remplir sa liste. Essaie aussi de réaliser ses vœux. Et puis elle est touchante. Il faut savoir que la fratrie a été abandonné par leur mère. Personne ne sait où elle est. Elle est serveuse. Là elle revoie son ex qui a trouvé une autre copine. Doris aime beaucoup cette fille. Mais elle a du mal à se détacher du dit ex. Et puis un jour au restaurant bar où elle travaille elle rencontre un beau gosse tout délicieux avec un chapeau et là les choses sérieuses commencent.

Bon j’arrête de vous en dire trop. Mais lisez-le si vous aimez la chick-litt. Ce livre devrait vous plaire.

La crêperie des miracles

La crêperie des miracles d’Emily Blaine chez Harper Collins France

La crêperie des miracles d’Emily Blaine chez Harper Collins France,2020.

Résumé de l’éditeur :

La recette du bonheur contient toujours un peu de courage… et beaucoup d’amour

Adèle a tout quitté  : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce  bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé. 

Mon avis :


Nous suivons deux personnes.
D’abord Adèle anciennement grande cuisinière qui a tout plaqué à cause de harcèlement qui se retrouve en Bretagne serveuse dans une crêperie.
Et Arnaud un jeune divorcé qui à défaut d’avoir réussi son mariage réussi parfaitement dans les affaires.
La crêperie appartient à Joséphine une amie de la grand-mère d’Adèle. Sauf que Joséphine est âgée et voudrait bien prendre sa retraite.
Elle pousse dans ses retranchements Adèle qui a arrêté de cuisiner pour qu’elle reprenne la crêperie. Mais à une condition qu’elle s’associe avec Arnaud.
Le roman s’articule entre la proposition d’Adèle et l’attirance qu’il y a entre les deux.

C’est un livre très plaisant à lire. J’avais déjà lu un roman d’elle qui se passait pendant Noël. Je dois dire qu’il y a des chances que je continue à lire des livres de cette autrice.

Si vous ne connaissez pas cette autrice je vous invite à voir sa bibliographie qui est bien fournie.

Bonne lecture !