Ces petits riens qui nous animent…

Ces petits riens qui nous animent… de Claire Norton chez Robert Laffont, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Ensemble, on est plus forts !

Ce matin-là, Aude est venue trouver refuge au parc des Buttes-Chaumont après avoir découvert l’infidélité de son mari.
Alexandre, lui, est contraint de faire un choix entre son grand amour et sa famille.
Quant à Nicolas, il s’inquiète des motifs qui ont poussé son frère à annuler le rendez-vous qu’ils avaient ensemble dans ce même parc.
Chacun plongé dans ses propres tourments, Aude, Alexandre et Nicolas débouchent en même temps sur le pont qui mène à l’île du Belvédère. Face à eux, une adolescente suspendue dans le vide menace de sauter. Portés par un même élan, sans réfléchir, ils se précipitent tous les trois pour la retenir.
Aucun d’eux n’imagine alors combien ce geste va profondément transformer leur vie.
Car ce sauvetage a un prix : celui de la promesse qui les lie désormais…
Une grande histoire d’amour et d’amitié comme on rêve tous d’en vivre.

Mon avis :

Je suis tombée par hasard sur ce livre en flânant dans les allées d’une bibliothèque. Le dos et le titre m’ont tout de suite attiré ce qui m’a poussé à l’emprunter. j’ai eu raison.

L’autrice Claire Norton nous conte le destin de 5 personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer et encore moins se lier d’amitié.

Nous avons Aude qui vient d’apprendre que son ancienne secrétaire entretient une liaison avec son mari depuis de long mois. Alexandre qui n’ose parler de son amour pour les hommes à ses parents. Ce qui lui vaut la séparation avec l’homme de sa vie Dimitri. Nicolas un homme bien propre sur lui mais totalement hypocondriaque. Charlène est une fille qui est dans l’année de son bac mais qui veut absolument retrouvé sa mère et son père Jérôme. Tout commence sur les Buttes Chaumont à Paris par une tentative de suicide de Charlène qui supporte très mal l’absence de mère. Son père ne la comprend pas dans sa quête de mère. Aude, Nicolas et Alexandre vont empêcher Charlène de se suicider. Même s’ils ne sont pas aidés par Jérôme ce qui ne va pas donner une bonne image de père. Charlène va donc demander de l’aide à ces trois personnes de l’aider à retrouver sa mère tout en étant empêcher par Jérôme. Aude n’ayant plus d’endroit pour vivre va aussi habiter chez Jérôme et Charlène.

Pour moi ce livre est un roman feel good. Ils donnent le sourire. Même si tous les personnages ont des problèmes ils vont tous s’aider et régler eurs problèmes et construire une amitié qui n’aurait du jamais arrivée.

Charlène n’a vraiment pas confiance en elle et en son pouvoir de séduction. Alexandre tiraillé entre son amour pour Dimitri et la vision que son père doit avoir d’un « homme ». Nicolas qui a l’air bien sous tout rapport mais l’est-il réellement ? Le ciment sera Charlène cette jeune femme qui sait ce qu’elle veut et qui s’en donne les moyens.

Ce livre vous donnera le sourire quand vous l’aurez fini.

Bonne lecture !

Avril enchanté d’Elizabeth Von Arnim

Avril enchanté d’Elizabeth Von Arnim chez 10/18, 2011. (Littérature étrangère)

Résumé de l’éditeur :

Deux jeunes Londoniennes, Mrs. Wilkins et Mrs. Arbuthnot, décident, un jour de pluie trop sale et d’autobus trop bondés, de répondre à une petite annonce du Times proposant un château à louer pour le mois d’avril sur la Riviera. En cachette de leurs maris, elles cassent leurs tirelires et trouvent deux autres partenaires pour partager les frais du séjour : l’aristocratique et très belle Lady Caroline Dester, qui veut fuir ses trop nombreux soupirants, et la vieille Mrs. Fisher, à la recherche d’un lieu paisible.

Mon avis :

En ce moment j’ai besoin de littérature feel-good. J’ai écumé les sites à la recherche de titre. Celui-ci était dans la liste de Babelio. Après avoir découvert le « hygge » danois. Je découvre le bonheur de femmes anglaises à prendre des vacances dans un château italien, rempli de fleurs, de beaux paysages et et avec le personnel fourni. Mrs Wilkins est une femme effacée empêtrée dans un mariage sans passion. Mrs. Arbuthnot qui à force de courir les bonnes œuvres en a perdu son mari en route. La très belle Lady Caroline Dester qui en a marre que tous les hommes jeunes comme vieux se jettent à ses pieds et en deviennent gâteux. Mrs. Fisher qui ne vit que sur son passé et ne supporte pas le monde actuelle.

Tout ce petit monde va se retrouver en Italie et petit à petit chacun leur tour vont y connaître un sentiment de paix qui va les gagner. Mrs. Wilkins sera la première atteinte. Il sera au paradis pour elle. tout n’est que félicité. Mrs. Arbuthnot va peu à peu apprendre à lâcher prise et à goûter pour elle des joies simples sans se sentit coupable. Lady Caroline va connaître un peu de paix à ne pas être courtisé par de nombreux prétendants qu’elle n’a que faire et se prendre d’amitié pour Mrs Wilkins. Et Mrs. Fisher va se remettre à trottiner. Alors que pour elle une vieille femme doit savoir se tenir.

C’est un livre qui se lit d’une traite. Vous y retrouverez les merveilleux paysage de l’Italie, la nourriture, et même des personnages italiens incarnaient par le personnel de maison. un livre qui vous donne envie de voyager mais aussi de réfléchir aussi à ce bonheur qu’on essaye toujours d’atteindre et qu’on y arrive pas à moins de justement lâcher prise.

Mission Hygge de Caroline Franc

Mission Hygge de Caroline Franc chez First éditions, 2018.

Résumé de l’éditeur :

Un roman feel-good sur l’art de vivre à la danoise

« — Ça n’est plus possible Chloé, plus personne ne te supporte ici. Tes collègues ont peur de toi et moi, j’ai peur pour toi. Depuis deux ans, tu n’es plus la même…
— Je-ne-veux-pas-en-parler.
— Je le sais que tu ne veux pas en parler, mais je suis ton chef. Et je ne peux plus te laisser comme ça, Chloé… Sache que j’ai pris une grande décision… »


Quand Alexandre, le rédacteur en chef de Chloé, journaliste intrépide et habituée des territoires en guerre, lui annonce qu’elle part séance tenante à Gilleleje, petit village côtier du Danemark, la jeune femme s’étrangle d’indignation. S’exiler dans un village paumé au nom imprononçable pour étudier le hygge danois et le bonheur au coin du feu ? Alors que rien ne lui file plus le bourdon
que les gens heureux ? Ce qu’elle ignore, c’est que cette mission qu’elle prend comme une punition va changer sa vie pour toujours…

Dans ce roman aux couleurs du Danemark, Caroline Franc raconte avec humour et tendresse le retour à la vie d’une jeune femme presque comme les autres.

Mon avis :

Attention roman feel-good ! Un lecture qui fait du bien en français. Si vous allez mal et que vous avez envie de vous divertir avec une belle histoire, ce livre est pour vous.

Vous ne connaissez pas le Hygge ? Ça serait le bonheur à la danoise. Faire du footing même quand il fait mauvais. Mais après se réchauffer avec une bonne boisson chaude, un roulé à la cannelle ou un gâteau sucré. et bien sûr profitez des feux de cheminée et de la joie de emmitoufler dans un plaid.

Mais voilà Chloé n’est pas du tout dans ce trip là. Elle ce qu’elle aime c’est les zones de conflits. C’est parler des réfugiés et des zones de guerre. Sauf qu’elle est insupportable avec ses autres collègues. Alors son rédacteur en chef comme punition l’envoie à Guilleleje.

Elle y va à reculons. Mais peu à peu elle se sent de mieux en mieux dans cet univers chaleureux.

Mais voilà elle a une boule au ventre. Elle ne veut pas sentir bien. Elle se sent coupable. Je ne peux vous en dire plus.

Ce livre va vous ravir. Vous retrouverez le sourire après la lecture de celui-ci.

Bonne lecture !