Drama

Drama : Comment je suis devenue baby-sitter de star de Maggie Harcourt chez Pocket jeunesse, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Alors qu’elle croyait décrocher le stage de ses rêves, Hope se retrouve à jouer les baby-sitters pour une star hollywoodienne ! Hope est la fille d’une célèbre costumière de théâtre. Quand elle obtient un stage de régisseuse pour une pièce à gros budget, la jeune fille est aux anges : elle va enfin pouvoir faire ses preuves sans l’aide de sa mère ! 
Mais la tâche se révèle plus compliquée que prévu : Hope doit répondre aux caprices de Tommy Knight, star hollywoodienne qui tient le premier rôle, être à ses petits soins et gérer ses sautes d’humeur. Hope se retrouve malgré elle sous le feu des projecteurs, alors qu’elle voulait garder son stage secret ! Heureusement, elle va pouvoir compter sur l’aide du charmant Luke, un autre comédien de la troupe…

Un roman sur l’ambition d’une jeune fille qui veut faire de ses rêves une réalité !

Mon avis :

Grâce à ce livre j’ai découvert un métier : Régisseur.

En l’occurrence une apprentie Régisseuse. On apprend ce métier à travers elle. Elle doit tout savoir sur ce qui se trouve en coulisse mais aussi connaître le texte quasiment par cœur et même les silences, les mouvements et tout. Elle doit être une aide pour le metteur en scène comme pour tous les comédiens.

Pour mettre une intrigue dans ce livre on a un metteur en scène très célèbre et son frère qui lui est un acteur de cinéma très connu dans le cinéma qui s’essaye au théâtre. Ce n’est pas l’idée du metteur en scène de prendre son frère pour le rôle principal mais des producteurs. À cela s’ajoute un flirt entre la régisseuse ey un autre comédien. Des tensions entre frères.

De plus l’apprentie régisseuse est une fille d’une célèbre costumière et elle veut réussir par elle-même sans l’aide de sa mère. Elle veut qu’on la considère sur ce qu’elle fait et pas en étant la fille de… C’est pour ça qu’elle ne parle à personne sauf à sa meilleur amie qui doit la couvrir parfois.

Donc si vous voulez en savoir plus sur le métier de régisseuse au théâtre mais avec une intrigue je vous recommande ce livre.

La Faucheuse, tome 1

La faucheuse, tome 1 de Neal Shuterman chez Pocket jeunesse, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Priez qu’elle ne vienne pas pour vous ! Les commandements du Faucheur : 
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

La trilogie La Faucheuse a remporté le Prix des Lecteurs R 2018, le Prix Histoires d’ados 2019 et le Grand Prix de l’imaginaire 2020.

Mon avis :

Citra et Rowan n’auraient jamais dû se retrouver apprenti faucheur. Mais c’est bien pour ça que Maître Faraday qui lui est faucheur les a choisi. Pour lui il ne faut pas aimer tuer. Avoir de la compassion pour son prochain. Citra fait partie d’une famille unie. Elle a des parents et un frère. Rowan c’est un peu l’inverse il est la fauille de salade de la famille. Celui du milieu que tout le monde oublie.

Il y a des faucheurs parce que l’humanité est devenue immortel. Mais notre monde n’est pas extensible et pour ça il y a des gens qui sont missionnés pour en faucher d’autre. Pour devenir faucheur il faut être sélectionné par un faucheur pour devenir son apprenti. Citra et Rowan ont été choisi par Maitre Faraday. Les deux voudraient rater leur apprentissage mais petit à petit ils prennent au sérieux cet apprentissage. Jusqu’à un premier examen qu’il ratent tous les deux. Citra parce qu’elle a menti et Rowan parce qu’il voulait soutenir Citra. Los de cette occasion, on apprend que jamais les faucheurs ont pris deux apprentis en même temps. Seul un pourra être accepté et l’autre devra être fauché par celui sélectionné.

Bonn j’arrête de vous spoiler. Ce livre est très bien. Il nous entraine vers un monde futuriste où la criminalité n’existe pas. Tout le monde est égal à l’autre. Mais cette vie est-elle la meilleure ? C’est ce qu’on va voir avec l’apprentissage de Citra et Rowan.

Bonne lecture !

En plus, c’était pas prévu

En plus, c’était pas prévu de Marie-Sophie Vermot chez l’école des loisirs, 1997. (Médium)

Résumé de l’éditeur :

Christine n’a pas encore quinze ans. C’est une fille sérieuse, calme et organisée. Elle s’habille de manière très classique : le col du chemisier dépasse juste comme il faut, les jeans sont repassés avec un pli, les chaussettes sont assorties au pull. Quand Pénélope, sa meilleure amie, vient la voir, elle a l’impression d’entrer dans la maison de la perfection. Rien ne traîne dans les chambres et les menus de la semaine sont affichés dans la cuisine. D’ailleurs, Christine suit docilement le régime que lui a concocté sa mère pour perdre un peu de poids. Mais Christine ne perd pas de poids. Elle revient des vacances de la Toussaint avec des joues rondes, un visage triste et des yeux cernés. En cours de gymnastique, elle s’effondre, victime d’un malaise. Elle annonce alors à Pénélope qu’elle est enceinte de six mois. C’est parce qu’elle ne voulait pas avorter qu’elle a gardé le secret si longtemps.  » C’est ma vie, dit-elle, c’est à moi de décider.  » La maison de la perfection s’écroule. La mère de Christine a beau avoir lu tout Dolto, sa fille est devenue une étrangère pour elle. Et elle refuse que Claire, la petite sœur de Christine, soit mise au courant. Christine vient donc habiter quelque temps chez Pénélope. Il a été convenu qu’elle cesserait d’aller au collège. Plus tard, sa grand-mère viendra la chercher. Pour Pénélope, c’est une expérience étrange et douloureuse. En une phrase, Christine a dressé un mur entre elles. Ce qu’elle vit est si éloigné de tout ce que connaît Pénélope, que le silence s’impose. Pénélope accepte de ne poser aucune question et d’éviter de parler de l’avenir. Elle a aussi promis de taire le nom du père – elle a deviné qu’il s’agissait de l’un des correspondants allemands. Mais elle souffre de ne pouvoir venir en aide d’aucune façon à son amie. Christine ne lui donne aucune nouvelle. Doit-elle lui téléphoner, lui écrire ? Pour lui dire quoi ? Elle décide de lui rendre visite chez sa grand-mère, sans prévenir…

Mon avis :

Tout d’abord merci à Mélaine qui m’a donné envie de lire ce livre.

Le monde de Pénélope s’effondre quand elle apprend que sa meilleure amie et sa seule amie est enceinte. Pénélope qui garde beaucoup de chose pour elle ne sait comment se comporter avec son amie. Elle n’a plus de confidente. La mère de Christine (la jeune fille de 14 ans enceinte) ne veut plus voir sa fille. C’est donc chez Pénélope qu’elle va se réfugier. Quelques temps plus tard sa grand-mère apprenant l’état de sa petite-fille la prend chez elle. Vous ne suivrez pas Christine mais bien l’état d’esprit de Pénélope. Ses doutes, ses peurs, sa volonté aussi de comprendre. Elle découvrira même comment la sage Christine s’est retrouvé enceinte et avec qui elle a pu faire un enfant.

Mais surtout l’aventure de sa copine va lui faire comprendre qu’il ne faut pas toujours suivre les envies des parents et imposer parfois ses propres choix.

Elle apprendra aussi à décider par elle-même sans avis à suivre tout le monde. Cette aventure la fera murir bien plus vite.

C’est un livre captivant. Je vous conseille de le faire lire à vos ados. Il n’en ressortiront avec plus de compréhension.

Bonne lecture !

Par le feu de Will Hill

Par le feu de Will Hill chez Casterman, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Ce que j’ai vu continue de brûler en moi… Avant, elle vivait derrière la clôture.
Elle n’avait pas le droit de quitter la Base.
Ni de parler à qui que ce soit.
Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles.
Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles.
Puis il y a eu les mensonges de Père John.
Puis il y a eu le feu…
Inspiré par l’histoire vraie de Waco, Par le feu est un grand roman sur la folie des hommes et le courage d’une adolescente. Livre-événement en Angleterre, il a remporté le prestigieux YA Book Prize 2018.

Un roman vraiment à part.
Palpitant et envoûtant.
Patrick Ness

Mon avis :

Attention livre poignant !

Nous découvrons le quotidien d’une fille de 17 ans qui est pratiquement née dans une secte.

Cette histoire est inspirée de la vraie secte qui se trouvait à Waco et qui a brûlé lors de la perquisition et de l’arrestation de son gourou.

Pour ce que j’en ai lu sur la vraie secte ce roman est une bonne vision de ce qui se passait dans la secte et comment tant de gens en sont morts. Tout ça par la folie d’un homme qui a réussi à faire croire à des familles entières qu’il était le prophète et que sa parole lui était dicté par Dieu. Une vaste fumisterie. Mais c’est moi qui le dit. Je n’ai pas été embrigadé dans une secte. Par contre j’ai parlé d’un livre où des jeunes filles ont vécu une partie de leur enfance dans une secte pédophile si vous voulez connaître leur quotidien lisez mon article précédent.

Bref on apprend le quotidien de Moonbeam qui est arrivée dans la secte à 18 mois entrainé par le père qui a tout de suite était séduit par une adepte qui faisait du prosélytisme. Il emmène femme et enfant dans le désert pour suivre ce mouvement mais quelque temps après le père meurt subitement et la secte change de dirigeant après que les principaux lieutenant de la secte se décide par un autre prédicateur beaucoup plus dure. Après ça les enfants n’avaient plus le droit de regarder la télé. La nourriture a été rationné et le prosélytisme a était proscrit. Le soit-disant prophète a fait en sorte de faire croire à ses adeptes que le monde extérieur était mauvais que seul lui pouvait les amener à faire leur ascension et se retrouver à la tête de Dieu. Peu après pas mal de monde sont sorties de la secte mais pas la mère de Moonbeam qui malgré sa tristesse apparente ne se décide à partir. Même quand le gourou décide de bannir les relations sexuelles entre membres. Elle reste. Seule lui peut prendre des femmes pour épouse pour faire des enfants qui seront élus d’une certaine manière.

D’ailleurs la vie dans la maison du gourou est toute différente des autres qui sont dans les baraquements autour. Les enfants ont des jouets à la maison alors que les autres enfants en sont privés et qu’ils doivent participer comme d’autre à tout les travaux. Tout le monde est sous le joug des lieutenants chargés d’appliqués les directives du gourou. La mère de moonbeam se fait virer de la secte après qu’on est découvert qu’elle écrivait un journal où elle faisait part de ses doutes sur le gourou. Mais elle n’arrive pas à sortir sa fille de la secte qui était promis à sa majorité comme épouse au gourou. Et c’est à ce moment que le germe du doute s’installe dans Moonbeam.

Tout cela nous le découvrons quand elle est enfermé dans un hôpital où elle apprend à vivre sans la secte et où des enfants comme elle sont enfermés pour être adaptés au monde extérieur. Elle sera un modèle même si elle-même ne sait pas si elle sortira un jour de cet hôpital ou elle se sent tout aussi enfermé qu’avant.

Bref vous l’aurez compris si vous voulez en savoir plus sur une secte mais à travers un roman ce livre est pour vous.

Il est édifiant et vous n’en resorterez pas insensible.

Bonne lecture !

PS : Merci à Mélaine qui m’a prêté ce livre et qui m’en a dit que du bien.