Nevermoor, t.2 : Le Wundereur, la mission de Morrigane Crow

Nevermoor, t.2 : Le wundereur, la mission de Morrigane Crow de Jessica Townsend chez Pocket jeunesse, 2019.

Résumé de l’éditeur:

La suite tant attendue de la nouvelle série jeunesse phénomène ! Morrigane Crow a réussi. Elle a vaincu la malédiction, triomphé de toutes les épreuves et rejoint la Société magique Wundrous. Mais rien ne se passe comme elle l’aurait rêvé et son apprentissage à l’école se révèle un parcours semé d’embûches… Quand les membres de la Société disparaissent un à un, les soupçons se portent sur Morrigane…

« Nevermoor lorgne du côté de Roald Dahl pour le merveilleux et les protagonistes hauts en couleur, d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll pour l’intrépidité de l’héroïne, et de la saga des Orphelins Baudelaire de Lemony Snicket pour l’humour décalé. Une réussite ! » Page des libraires
« Une aventure Harry Potteresque. » Time Magazine
« Des débuts plus que spectaculaires. Excitante, charmante, merveilleusement imaginée, une grande aventure destinée à devenir culte. » Trenton Lee Stewart

Mon avis :

Pour le tome 1 j’ai trouvé que c’était très réducteur de le comparer beaucoup trop à Harry Potter. Celui-ci le ressemble un peu plus. En effet, Morrigane se retrouve dans une école. Et je ne peux vous en dire plus sans en dévoiler trop mais il y a une autre caractéristique qui me fait penser à Harry Potter. Mais en dehors de ça c’est très différent.

Elle attends avec impatience ses cours. Mais elle ne sait pas quand ça va arriver. Au moment de son entrée à l’école les autres de son groupe apprends son statut. Et elle devient de nouveau la bête noire. Celle que l’on craint. Elle se désole mais fera tout pour se faire accepter.

Ce tome là a était pour moi comme le précédent un vrai plaisir à lire. Nous aimons suivre Morrigane qui doute beaucoup d’elle même. Elle doute de savoir résister à son pouvoir à ne pas être une mauvaise personne. Elle veut se faire accepter par tous. Elle ne supporte pas qu’on la réduise à son pouvoir. Elle n’y est pour rien.

Ce tome est un tome qui lui permet de se connaître. En même temps des disparitions mystérieuses ont lieu ce qui l’amène à enquêter un peu dessus.

J’ai hâte de lire le tome 3.

Bonne lecture !

Nevermoor, t.1 : Les défis de Morrigane Crow

Nevermoor, t.1 : les défis de Morrigane Crow de Jessica Townsend chez Pocket jeunesse, 2018

Résumé du livre :

Nevermoor, la série phénomène jeunesse, arrive en France ! Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses :
1. Elle est maudite.
2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans.
Son cercueil l’attend.
Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l’emmène dans le royaume magique de Nevermoor…

Mon avis :

Pas facile pour Morrigane d’être une enfant haïe. On la traite comme une pestiférée. Tout le monde croit que leurs malheurs est la conséquence inconsciente de Morrigane. Mais même sa famille ne l’aime pas. Son père la méprise et voudrait qu’elle ne soit jamais née. Sa belle-mère ne pense qu’à elle et méprise tout autant Morrigane. Il n’y a que sa grand-mère qui trouve grâce à ses yeux. En effet son humeur de dogue elle en fait profiter toutes et tous. Quand le jour du Merveillon elle doit mourir elle se retrouve sauver par un étrange personnage aux cheveux flamboyants, elle n’hésite pas. Elle se retrouve à Nevermoor un état libre dont elle n’a jamais entendu parler.

Ce que j’ai aimé c’est le personnage de Morrigane qui reste toujours gentille même si tout le monde a peur d’elle ou la méprise. Elle se retrouve dans un lieu où elle peut enfin être elle-même. Elle découvre un environnement magique. Elle pense qu’elle n’a aucun don. Jupiter son mentor lui demande de ne pas se faire du souci. Elle se fait même un ami. Le premier et le seul qu’elle ait eu. Elle habite dans un hôtel où sa chambre change en fonction de ses goûts. Et d’autres étranges personnages habitent l’hôtel qu’elle apprend à apprécier.

Je pense que c’est très réducteur de dire que c’est une histoire à la Harry Potter. Déjà pour changer le personnage principale est une fille. C’est un personnage fort pas du tout au second plan. C’est plein d’aventures et on est un peu ballotté comme dans les montagnes russes.

Je ne peux que vous souhaiter une bonne lecture. Et avec ce livre c’est sûr que vous serez dedans.

J’ai dors et déjà commandé le tome 2 qui devrait être aussi passionnant que le premier.

Les mystères de Dundoodle, t.1 : Le fantôme de la chocolaterie

Les mystères de Dundoodle, t.1 : Le fantôme de la chocolaterie de David O’Connell chez Pocket jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Mystère et bulles de chewing-gum à la chocolaterie. Archie vient d’hériter de la célèbre usine de confiseries McBudge. À lui les chocolats, les bonbons et surtout les fameux caramels McBudge, savourés dans le monde entier ! Hélas ! Leur recette originale a disparu. Et quelque chose se trame dans l’ombre… Une menace qui risque de lui faire perdre ce fabuleux héritage. Si Archie ne parvient pas à retrouver l’ingrédient secret à temps, l’usine devra fermer. Qui peut bien en vouloir à ce précieux trésor ?

Mon avis :

Vous vous souvenez de Charlie et la chocolaterie ? Vous saliviez devant les merveilleuses friandises qui sortaient de la chocolaterie ? Et bah là ça vous fera pareil. Un conseil : prévoyez de quoi grignoter vos friandises préférées après chaque séance de lecture de ce livre.

Archie vient d’apprendre la mort de son grand oncle. Grand oncle dont il n’avait jamais entendu. Ce grand oncle n’était autre que le propriétaire de la plus célèbres usine de confiserie McBudge. Il lui lègue la fabrique tout comme son manoir et bien sûr tout son argent. Mais dans une lettre qu’il va recevoir il devra se mettre en quête d’un trésor.

En plus du trésor qu’il devra trouver se greffe un problème. L’usine fabrique les plus merveilleux caramels. Mais ces caramels ont un ingrédient secret et seul le grand-oncle d’Archie savait ce qu’était cet ingrédient secret. Le directeur de l’usine presse Archie et sa mère de retrouver cet ingrédient dans les papiers du grand-oncle.

Archie se trouve tiraillé entre son envie de chasse eu trésor et sa quête de l’ingrédient secret. Pour cela il sera aidé de Fliss une jeune fille qui adore inventer et réparer ainsi que de Billy un camarade de Fliss passionné de paranormal et même de Sherbet le chien du défunt.

Prenez un bon chocolat chaud un petit bol de friandises pour après et plongez vous dans cette lecture qui vous fera rentrer dans un monde peuplé de caramel, de bonbons et autres chocolats.

Bonne lecture !

PS : à l’heure où j’écris ces lignes le livre sortira sûrement en plein confinement. Vous attendrez sûrement avant de l’acheter chez votre libraire préféré. Gardez le moral ! et n’oubliez pas de lire ça fait voyager et se promener autrement.

Contes et récits du Paris des merveilles

Contes et récits du Paris des merveilles de Pierre Pevel et al. chez Bragelonne, 2019

Résumé de l’éditeur :

« Bienvenue dans le Paris des Merveilles, un Paris qui n’est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre… et qui, désormais, n’appartient plus seulement à votre serviteur.

Dans ce recueil, vous découvrirez six nouvelles situées dans le monde du Paris des Merveilles. Je suis l’auteur de deux d’entre elles, les quatre autres étant l’œuvre de jeunes plumes – parfois débutantes mais toujours talentueuses – qui se sont approprié l’univers d’Isabel, Griffont et Azincourt pour, je l’espère, votre plus grand plaisir… »

Pierre Pevel

Mon avis :

Si vous avez aimé la trilogie le Paris des merveilles je vous conseille de vous replongez dans ce Paris de la Belle Époque avec fée, dragons…

Les nouvelles pour beaucoup non écrites par l’auteur d’origine vous replonge dans l’atmosphère de ce Paris qui est pas tout à fait le nôtre mais qu’on voudrait bien connaitre. Un Paris où malgré l’époque où la femme est cantonnée à tenir son intérieur et élever sa nombreuses marmaille, on retrouve ici des femmes fortes et indépendantes. Nous y retrouverons avec plaisir, Isabel, Griffont mais aussi une jeune femme forte qui aspire à un peu de liberté, des chats ailés (félins ou métal mais toujours avec de la vie), un savant fou (de sa fille), le détective Tiflaux, des trolls de Ponts… et j’en passe.

Pour ma part j’ai aimé me replonger dans ce Paris qui m’a fasciné et les auteurs ont réussi à prendre l’œuvre de Pevel pour le mettre à leurs pattes avec Merveilles c’est le cas de le dire.