La trilogie Morgenstern d’Hervé Jubert

La Trilogie Morgenstern d’Hervé Jubert chez Bragelonne, 2018

Résumé de l’éditeur :

Dans une ville-décors à l’image de Londres au xixe siècle, une jeune femme est assassinée. Roberta Morgenstern, sorcière spécialisée dans les enquêtes criminelles et son assistant, Clément Martineau, vont remonter le temps pour trouver le meurtrier. La traque des suspects les entraîne en un tourbillon d’époques et de lieux, du Paris médiéval au Mexique des Aztèques. Tous les indices convergent vers le machiavélique comte Palladio, qui a ressuscité un quadrille de grands criminels pour renégocier avec le Diable son pacte d’immortalité…

« Une danse diabolique qui confirme l’exceptionnel talent de son créateur. »

Mon avis :

J’avais envie de lire de la fantasy et ce livre était dans mes livres à lire depuis bien longtemps.

Il m’a beaucoup plu. Bon c’est vrai que je vous le dis souvent. Quand je me suis mis à le lire je ne l’ai plus lâché. Nous rencontrons Roberta Morgenstern une sorcière qui exerce des fonctions d’enquêteuse criminelles. Même si le crime n’est plus qu’un simple souvenir parce qu’il y a des traceurs qui traquent tout délit. Mais dans ce monde qui par certains côtés seraient dans notre début vingtième et parfois non un homme a fait construire des villes où les traceurs n’ont pas droit de citer. Dans un Londres de l’époque Victorienne une femme est tuée. Morgenstern sera chargée d’enquêter en compagnie d’un jeune enquêteur fraichement intégré Clément Martineau. On pense sérieusement au début que c’est un parvenu parce que c’est un fils d’un notable. Mais il va prendre de l’envergure dans les trois tomes. Oui parce que ce gros livre reprend les trois tomes d’où son titre d’ailleurs. Mais ne nous trompons pas et l’héroïne de ces romans est bien Roberta Morgenstern.

C’est une histoire qui peut difficilement correspondre à une époque. Un exemple ils ont des voiture à manivelle mais ils connaissent l’ADN et Roberta a l’air fan des Beatles.

C’est parfois un peu déroutant. Mais on s’y fait et c’est une histoire dense mais que vous ne voulez pas lacher avant le dénouement final.

Bonne lecture !

Le Paris des merveilles de Pierre Pevel

Le Paris des merveilles de Pierre Pevel, chez Bragelonne, 2015

Résumé du livre :

Paris, début du xxe siècle.

Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Cette édition collector est superbement illustrée par Xavier Collette.

Mon avis :

Ce livre est un intégrale d’une série en trois tomes.

J’ai dévoré ce livre. Les deux protagonistes de ce livre vont vous plaire. Louis est un mage. Il a un lien avec Isabel de Saint-Gil mais au début on ne sait pas lequel. Isabel Saint-Gil est une aristocrate et voleuse. Une sorte d’Arsène Lupin féminine. Mais c’est aussi une fée renégate.

En effet, ce Paris de la Belle Époque est rempli de magie. Il y a des années de ça les Hommes ont appris l’existence des fées. Maintenant on voit le palais des fées à Paris. Les mages sont chargés par certains de résoudre des affaires qui ont lien avec la magie.

On y voit aussi des personnages qui ont vraiment existé tout comme des êtres tout à fait inexistant.

Ce qui est bien avec l’uchronie c’est qu’on a une vision différente des temps anciens.c’est souvent le début du 20ième siècle ou l’époque Victorienne. c’est souvent très sympa à lire. Celui-ci en fait partie.

Bonne lecture !

Meg Corbyn, t.1 : Lettres écarlates

Meg Corbyn t.1 : Lettres écralates d’Anne Bishop chez milady, 2014

Résumé du livre :

Meg Corbyn est une Cassandra Sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et l’incite à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

Mon avis :

C’est encore de la fantasy mais là de la fantasy fantastique. Meg Corbyn a été élevé pour prédire l’avenir. Elle a été élevé comme un animal ou une esclave. Elle a qu’une utilité. Mais elle décide de s’enfuir. Elle se retrouve dans l’enclos. Cet enclos est dirigé par un loup-garou. Il ne sait rien d’elle mais il l’engage tout de même. Pour une humaine elle a une drôle d’odeur.

Meg est soulagée de se retrouver protégé de ceux qui la recherchent. Mais quand un avis de recherche parait à son nom ça pourrait tout remettre en cause.

On suit Meg dans son combat pour se construire une vie et une identité propre. Si vous avez aimé ce livre. 4 autres vous permettront de continuer avec Meg et si vous en voulez encore un autre est sorti comme un spin-off.

Bonne lecture !

Les Mondes-Miroirs de Vincent Mondiot & Raphaël Lafarge

Les Mondes-Miroirs de Vincent mondiot & Raphaël Lafarge aux éditions Mnémos, 2018

Résumé du livre :

Elsy et Élodianne ont grandi dans les rues crasseuses de Mirinèce, vaste cité à l’ombre des Arches, une architecture titanesque qui enjambe les pays et relie les métropoles. Pourtant, leurs chemins se sont éloignés. Devenue magicienne, Élodianne officie désormais pour le gouvernement. Quant à Elsy, à la tête d’une agence de mercenaires, elle navigue en eaux troubles.

Mais lorsque les blasphèmes, d’atroces créatures, émergent des mondes miroirs et se déchaînent sur la capitale, les deux femmes n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour mener l’enquête. Face à la menace, elles découvriront combien elles ont changé, et jusqu’où elles pourront aller… Car le sort de Mirinèce est en jeu.

Les Mondes miroirs nous plongent dans une ville grouillante et mystérieuse où la magie ouvre des portails vers un étrange monde parallèle, vide et silencieux. Mêlant horreur et aventures palpitantes, le roman nous parle aussi d’ambitions démesurées, de femmes fortes et de souvenirs d’enfance qui enchantent un imaginaire hors-norme.

Vincent Mondiot est auteur de livres pour la jeunesse et Raphaël Lafarge-Oasis a réalisé plusieurs courts-métrages et travaux transmédias. Baignés par leurs influences respectives, ils réussissent à nous surprendre entre aventures débridées et crapule fantasy dans un savant mélange d’intrigues politiques retorses, d’action virevoltante et de relations humaines tragiques, pour notre plus grand plaisir.

Grand format à rabats, illustrations intérieures noir et blanc de Matthieu Leveder.

Mon avis :

Si vous voulez une histoire d’une femme forte ce livre est pour vous. Elsy et Elodianne le sont toutes les deux. Elodianne a réussi à s’en sortir grâce à la magie. Magie contrôlé par l’état. Elle vit maintenant confortablement au palais. Elsy c’est tout le contraire. Elle habite toujours à Miricène. Mais attention pour s’en sortir elle a monté une agence de mercenaire. Et quand des blasphèmes apparaissent elle voit sa chance de se rendre célèbre et à l’abri du besoin en les combattant. Pour ça elle est épaulée entre autre par son ami et collègue Basilien et Ohya.

C’est de la pure fantasy. On plonge directement dans un univers unique, avec des monstres, Un Dieu vivant, des femmes fortes. En même temps avec des sujets qui nous touchent comme laisser les pauvres dans une misère, des riches qui ont toutes puissance et au-delà totale de la réalité… Et j’en passe.

Lisez ce livre il est captivant et totalement dépaysant.