Meurtres à Badger’s Drift de Caroline Graham

Meurtres à Badger’s Drift de Caroline Graham, chez Albin Michel, 1990

Couverture du roman Meurtres à Badger's Drift de Caroline Graham

Résumé du livre :
Dans le paisible village anglais de Badger’s Drift, tout n’est qu’apparences : sombres secrets, déshonneur et corruption se cachent derrière une façade pittoresque. Tom Barnaby est un père de famille réfléchi et inspecteur méthodique, qui traque les malfaiteurs au sein de cette communauté troublée. La promenade dans la forêt d’Emily Simpson, une vieille fille du village, se termine en tragédie…

 

Mon avis :
C’est le premier tome de Barnaby. C’est à partir des livres de Caroline Graham que la série fut adaptée. Nous retrouvons une vieille dame qui est décédée, ce qui n’éveille aucun soupçon sauf de sa voisine et grande amie. En effet toutes deux se disputaient la trouvaille d’une orchidée. C’est d’ailleurs le jour où elle trouve l’orchidée dans la forêt qu’elle décède… Aurait-elle vu quelque chose ? Cette vieille dame a une vie bien rangée et son amie remarque qu’elle a changé ses habitudes; sa mort est suspecte pour elle. Elle réussit à faire bouger les choses et à prouver à Barnaby qu’en effet cette mort n’est pas si ordinaire que ça.
Si vous aimez la série je vous invite fortement à lire ce livre. Vous y verrez les personnages qui ont pris vie dans la série, notamment la fameuse mère maître-chanteur et son fils croque-mort.
Bonne lecture !

Les carnets de la vie (presque) ordinaire, t.1 : Ma valise à roulettes de Virginy L. Sam

Les carnets de la vie (presque) ordinaire, t.1 : Ma valise à roulettes de Virginy L. Sam aux éd. de La Martinière Jeunesse, 2017

 

Résumé de l’éditeur :

Pas facile d’avoir 12 ans. Surtout quand on s’appelle Lila-Lou Tabouret et qu’on est la reine des râleuses… Jamais contente, Lila-Lou ? Il faut dire que quand on a un nom aussi nul, des boutons qui poussent sur le front et un dentiste qui veut vous coller un appareil, il y a de quoi être contrariée !
En plus, les Tabouret déménagent encore et Lila-Lou va devoir repartir de zéro. Elle qui déteste être la nouvelle de la classe…
Heureusement, Lila-Lou a de l’imagination et de l’énergie à revendre. Et ce déménagement-là pourrait bien être l’occasion de voir la vie autrement…

Mon avis :

Lila-Tabouret qui pense qu’elle a été adopté vu que ses parents et sa sœur sont tous beaux. En plus, elle n’aime pas son nom, Tabouret, qui fait bien rire dès qu’elle change d’établissement. Et elle déménage souvent à cause du travail de son père.

Elle va devoir s’habituer à sa nouvelle maison orange, qu’elle trouve hideuse. Son déménagement se passe mal parce qu’un partie des cartons se retrouvent perdus au fond d’un ravin.  Son père y perd sa collection de National Geographic et, Oh horreur ! la télé aussi se retrouve dans le ravin. En attendant la rentrée, elle décide d’aller à la salle de boxe pour voir, et contre toute attente elle s’y plait et s’y inscrit.

Elle découvre aussi son nouveau collège où elle pense qu’elle ne s’y habituera pas. Pas facile en plus d’arriver en cours d’année : on est le point de mire de toute la classe, ce que Lila-Lou n’aime pas. Elle se trouve quelconque, et en plus est douée dans les études donc se fait traiter comme une bête noire. Mais petit à petit elle se fait des amis. Elle trouve un garçon bien mignon, mais malheureusement pas célibataire. Et y a toujours la salle de boxe où elle peut se défouler.

C’est un bon livre où le dynamisme de Lila-Tabouret nous entraîne. Elle n’a pas non plus sa langue dans sa poche.

Pour l’instant deux tomes sont sortis de cette série.

Bonne lecture !

 

Geronimo Stilton, t. 3 : Un sorbet aux mouches pour Monsieur le comte de Geronimo Stilton

Geronimo Stilton, t. 3 : Un sorbet aux mouches pour Monsieur le comte de Geronimo Stilton aux éditions Albin Michel, 2003

Résumé du livre :

Pourquoi me suis-je laissé embarquer dans cette aventure en Transourisia, au château du comte Vlad ? Le brouillard y est si épais qu’on ne voit pas le bout de son museau, et les habitants sentent l’ail ! Brrr… Il paraît que l’ail, c’est pour éloigner les vampires…

 

Mon avis :

Un Geronimo Stilton bien effrayant vu qu’il a l’air de parler de vampire. C’est notre bon Geronimo, toujours patron du célèbre journal « L’écho des rongeurs », qui se fait embarquer en Transourisia dans un château bien mystérieux par sa sœur Téa, pour retrouver son cousin Traquenard qui a disparu. Transourisia est un clin d’œil à la Transylvanie en Roumanie.

Dans quoi Traquenard s’est t’il fourré encore ? Vous le découvrirez en lisant ce livre toujours aussi drôle et facile à lire.

Bien sûr, tout fini bien à la fin comme vous pouvez vous en douter. Et il faut toujours se méfier des rumeurs et des croyances : elle sont souvent fausses. Je ne peux pas vous en dire plus.

Bonne lecture !

À l’hôtel Bertram d’Agatha Christie

À l’hôtel Bertram d’Agatha Christie aux éditions du Masque, 2015

couverture du livre qui montre vieil ascenseur en jaune sur fond jaune. avec en dessous l'auteure, l titre et le logo de l'éditeur un masque est une plume.

Résumé de l’éditeur :

Miss Marple s’apprête à passer une semaine à l’hôtel Bertram, symbole mythique et préservé de l’Angleterre victorienne. Tout en dégustant thé et muffins, servis dans la plus pure tradition, la vieille demoiselle observe les autres…

Mon avis :

Je suis une grande, très grande admiratrice d’Agatha Christie. C’est bien simple, j’ai commencé à avoir la passion de la lecture quand au collège on nous a demandé de lire les Dix petits nègres d’Agatha Christie. Alors depuis, je collectionne tous les livres de cette auteure, surtout ceux qui mettent en scène Hercule Poirot ou Miss Marple. J’ai aussi certaines de ses biographies et bien sûr son autobiographie. Je collectionne les DVD reprenant des aventures en films, téléfilms et séries. Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir le crime de l’Orient Express qui est sorti il y a un certain temps déjà mais je sais que je le ferai un jour.

Celui-ci est un Miss Marple comme dit dans le résumé. L’hôtel où est descendu la vieille dame est un rappel à sa jeunesse : on y trouve des mets faits et délicieux comme autrefois, on y voit de vieux clergymen, des colonels à la retraite… On dit que c’est pour que les américains qui y vont se sentent totalement dépaysés. Même le personnel en est caricatural. Miss Marple au début se sent revenir au temps de sa jeunesse : elle y a séjourné plus jeune et elle le retrouve tel quel, même si elle s’étonne que cet hôtel soit à ce point comme autrefois. Les propriétaires ont dû payer une somme folle pour le rénover de telle sorte qu’on ai l’impression que rien n’a changé tout en ajoutant un confort moderne.

Mais divers incidents vont mettre Scotland Yard et Miss Marple à douter de la respectabilité de cet hôtel…

C’est un livre qu’il faut lire si vous aimez les romans policiers avec une énigme. Ça ne vous fera pas peur, ce n’est pas un thriller haletant. Ce sont plutôt des meurtres à l’heure du thé. Et c’est merveilleux de temps en temps de se (re)plonger dans un Agatha Christie. Une immense écrivaine qui a eu une vie aussi tumultueuse que ses romans, sans crime mais une disparition

Je vous invite donc grandement à lire ce livre ou d’autres de cette reine du crime.

Bonne lecture !