Les jumeaux Fowl

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Les jumeaux Fowl d’Eoin Colfer : Le génie du crime reste dans la famille chez Gallimard Jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Les jeunes frères d’Artemis Fowl prennent le contrôle…
Action à cent à l’heure et créatures en tout genre dans un nouvel univers magico-technologique explosif!


L’un est un brillant esprit scientifique et ne porte que des costumes qu’il imprime en 3D… L’autre rêve de vivre à l’état sauvage et de parler aux animaux.
Et pourtant, Myles et Beckett, onze ans, sont jumeaux.
Tandis que leur grand frère Artemis est en mission sur mars, les deux garçons passent une nuit seuls dans la villa des Fowl. Assez de temps pour se lier d’amitié avec un troll dont le venin est recherché par toutes les organisations secrètes de la planète -humaines ou non…

Mon avis :

C’est bien simple j’adore. Retrouvez la famille Fowl c’est un bonheur. Artémis est parti pour rejoindre mars. Il a laissé ses frères Myles et Beckett dans la maison en compagnie d’une intelligence artificielle la Nurse. Ils vivent sur une île. Beckett et Miles sont sur la plage quand un troll sort de terre. À ce moment là un lord qui désire devenir immortel lui tire dessus pour le capturer. Ce qui active les défenses de la maison. Au même moment. Une jeune recrue des Far fait un exercice d’entrainement. Elle voit la capture du troll et décide le sauver puisque c’est une de ses missions normalement. Les Far doivent protéger tous les êtres magiques des humains. Beckett qui voit le troll pense que c’est un jouet miniature et le met dans sa poche. Myles et Beckett sont récupérés par les drones de la maison pour s’y cacher dans une pièce secrète. Des faits étranges survenus sur l’île alertent les autorités dont une organisation secrète qui a à sa tête une nonne. Une drôle de nonne à vrai dire. Qui est plus une femme forte capable de faire parler n’importe qui et qui s’intéresse fortement au fée et rêve d’en attraper une. Elle réussit à mettre les jumeaux dans une de ses caches qui tient lieu de prison ultra sécurisé sous terre. Et le lord arrive à s’infiltrer pour récupérer le troll. Mais pour faire court, Miles et Beckett arriveront à s’évader aider par la félutelle qui veut récupérer le troll.

On apprend que Miles est le cerveau et Beckett les jambes. Mais il est bien plus que ça parce qu’il a le don des langues. Il peut s’adresser à n’importe qui dans sa langue y compris avec les animaux.

je vais attendre avec impatience les nouvelles aventures des jumeaux Fowl. Il ne faut pas en douter ce livre n’est qu’un prémisse des aventures des jumeaux et notamment dans le monde des fées. Ils vont comme leur frère mettre un sacré boxon là-bas à n’en pas douter.

Et je pense qu’on n’a pas fini aussi d’entendre parler du lord.

Affaire à suivre…

Les mystères de Winterhouse hôtel

Les mystères de Winterhouse hôtel de Ben Guterson chez Albin Michel, 2020. (Wiz)

Résumé de l’éditeur :

Après un long hiver, le printemps revient à Winterhouse Hôtel, et la fonte de la neige ne manque pas de révéler les derniers mystères de l’extraordinaire demeure… Alors que les pouvoirs d’Élisabeth sont de plus en plus forts, les murs de l’hôtel se mettent à trembler, et ses habitants ont des comportements pour le moins étranges…
Freddy et Élisabeth seront-ils de taille à lutter contre le sort qui possède les lieux ?

Ben Guterson signe le dernier volume de la trilogie qui l’a fait connaître dans plus de quinze pays.

Mon avis :

Attention ceci est le dernier tome de Winterhouse. Snif ! Je vous ai parlé de tous les tomes. Si vous voulez vous en rappeler voici le tome 1 et le tome 2. De tout du long j’ai adoré cette série. J’étais très triste de l’avoir fini.

Par contre je n’ai pas été déçu. Ce tome clos bien la série. Elle règle tous les problèmes. Gracella peut-elle revenir en chair et en os? Elizabeth va plutôt aller vers plus de pouvoir ou alors rester à l’Hôtel et peut-être le diriger vers la suite ? Elana va-t’elle retrouver son âge ?

Tout ça vous le saurez en lisant ce livre.

Pour une fois ça ne se passe pas à Noël mais à Pâques. On va faire la connaissance de son professeur préféré, un professeur stagiaire du nom de Hyrum.

Elizabeth est contente d’être en vacances. Elle va pouvois profiter à fond de l’hôtel en plus son meilleur ami Freddy vient et avec ses parents. Après un crochet à la librairie où elle fait une étrange rencontre.

Je ne vous en dit pas plus.

Cet ouvrage est comme d’habitude truffés de jeux de mots, de palindrome et j’en passe. Notons que la traductrice et l’éditrice a bien du courage pour inventer les jeu de mots en français et tout de même coller à l’histoire.

Bonne lecture !

Le vallon du sommeil sans fin

Le vallon du sommeil sans fin d’Eric Senabre chez Didier Jeunesse, 2018

Résumé de l’éditeur :

Le détective des rêves Banerjee et son fidèle assistant Christopher doivent résoudre une bien étrange énigme : plusieurs clients d’une résidence thermale sont plongés depuis quelques jours dans un sommeil aux rêves agités, dont personne n’arrive à les réveiller. Plus inquiétant encore, des témoins affirment que les victimes ont été attaquées par une Ombre qui semble tout droit sortie des Enfers…
Les enquêteurs ne sont pas au bout
de leur cauchemar !

Mon avis :

Après avoir enquêté sur un cambrioleur nocturne, Banerjee doit résoudre une enquête beaucoup plus coriace. Si vous ne connaissez pas Banerjee et son fidèle assistant Christopher je vous conseille la lecture de Le dernier songe de Lord Scriven. Où vous assisterez à leur rencontre et à leur première grande enquête. Je vous rappelle à toute fin utile que Banerjee doit s’endormir pour résoudre ses enquêtes. Un sommeil qui ressemble à une séance d’hypnose. En effet Banerjee peut parler pendant son sommeil et raconter son rêve. Christopher est chargé de l’endormir et de le réveiller. Il doit absolument le réveiller à une certaine heure sous peine que Banerjee ne se réveille jamais.

Dans cette histoire Banerjee, Christopher et sa fiancée Lenora se rendent dans une résidence thermale où des résidents ont un sommeil sans réveil, un sommeil agité. Banerjee est chargé par le propriétaire de découvrir comment et pourquoi ils ont cet étrange sommeil. Petit à petit il va devoir découvrir le lien entre toutes ces personnes dont leur proches disent qu’ils ne se connaissent pas. De plus quand ces personnes ont commencé à « someiller » Elles ont été attaqué par une « ombre ». Banerjee devra découvrir ce que c’est que cette ombre.

Banerjee va devoir repousser ses limites en s’endormant plusieurs fois par jour de cet étrange sommeil qui l’épuise. C’est un livre passionnant. Une aventure un peu fantastique mais beaucoup plus dans le réel tout de même. Pour rappel ça se passe à la fin du 19è siècle ou du début du vingtième.

Cette aventure dense, très bien écrite vous transportera en Angleterre. Vous enquêterez en même temps que Banerjee et Christopher qui aura bien sûr sa part. Même Lenora enquêtera et aidera à leur côté.

Bonne lecture !

L’épouvantable bibliothécaire d’Anne-Gaëlle Balpe

L’épouvantable bibliothécaire d’Anne-Gaëlle Balpe chez Sarbacane, 2020 (Pépix).

Résumé de l’éditeur :

Après l’Auteur, c’est au tour de la Bibliothécaire d’endosser le rôle du Méchant de l’histoire. Son obsession ? Archiver, classer et répertorier le Moooooonde !

Quand Suzanne apprend qu’elle va passer ses vacances chez sa tante Églantine, à la campagne, loin de sa bibliothèque chérie, c’est la catastrophe : deux semaines sans lire, impossible ! Heureusement, une fois sur place, elle apprend qu’un vieux manoir abrite une
bibliothèque. Suzanne est ravie : ses vacances sont sauvées. Bizarrement, tout le monde semble avoir peur de cet endroit, et ses nouveaux amis, Marin et Mo, la mettent en garde : la bibliothécaire est une vieille sorcière acariâtre ! Mais lorsque la petite sœur de Mo échappe à sa surveillance et entre dans le manoir, plus le choix : épouvantable bibliothécaire ou pas, il faut la récupérer !

Mon avis :

Alors ce que j’aime bien dans la collection Pépix c’est que c’est des livres facile à lire avec des grandes interlignes.

Dans celui-ci nous rencontrons Suzanne une jeune fille passionnée de livres qui se trouve bien dépourvue quand elle arrive en vacances chez sa tante en en pleine campagne avec seulement un livre. Ce qui pour une grande lectrice comme moi serait dure également. Vive la liseuse quand on part en vacances, ça permet de continuer à dévorer les livres en ayant le poids des mots sans le poids des livres.

Bon ceci est un autre débat. Notre Suzanne elle finit son livre en une soirée et se retrouve dépourvue. Mais elle apprend que le manoir pas loin abrite une bibliothèque. Délaissant les moutons de sa tante elle part à la découverte de cette bibliothèque. Mais elle est désappointée par l’état de la bibliothèque couvert de poussières avec très peu de livres et une bibliothécaire dès moins accueillante qui soit. Cette bibliothèque va l’intriguer à tel point qu’elle va entrainer ses deux amis qu’elle s’est fait ici une fille prénommée Mo et un garçon hypocondriaque Marin.

Ce livre est une ode à vivre sa vie au lieu de la vivre dans les livres. Ce en quoi je ne suis pas totalement d’accord. On peut de mon poingt de vie faire les deux. Avoir des aventures extraordinaires et se réserver des moments de lecture.

Heureusement toutes les bibliothèques ne sont pas comme ça. Et les bibliothèques nous permettent de découvrir pleins de livres de façon quasi gratuite.

Mais pour Suzanne ce sevrage des livres lui permettra de se faire des amies, de délivrer des gens de sciences mal faites et d’écrire son propre livre.

Je ne vous en dit pas plus et vous laisse j’espère avec cette envie de lire ce livre qui se lit d’une traite.

Bonne lecture !