Miss Seeton, t.2 : Miss Seeton persiste et signe de Heron Carvic aux éditions 10/18 Grands détectives

Résumé de Babelio :

Mais qui est donc cette Miss Seeton ? « L’expression même de la joie de lire » pour le Plain Dealer de Cleveland, « une enquêtrice hors pair », pour le New-York Times ; « la nouvelle star du roman policier » pour le Detroit News. Voilà quelques-uns des cris de plaisir qui ont salué la naissance de cette nouvelle reine du crime aux États-Unis. Les lecteurs français vont découvrir à leur tour que Miss Marple, Miss Silver et quelques autres peuvent se faire du souci : une rivale de choc est arrivée ! En garde Miss Seeton !

 

Mon avis :

Vous voulez rire aux éclats ? Lisez Miss Seeton. Dans celui-ci, l’ « oracle » est bien ennuyé : on tue des enfants. Qui ose s’attaquer à des enfants ? Il a tout essayé. Rien à faire, le meurtrier n’est pas appréhendé. Il se demande si Miss Seeton, avec sa manie des dessins, ne pourrait pas lui faire une petite esquisse du dernier cadavre. Vous trouvez ça bien glauque ? Et bah ça ne l’est pas.

Miss Seeton est une dame d’un certain âge proche de la retraite qui enseigne le dessin à des enfants et en cours du soir. Elle croit qu’elle n’a aucun talent de dessinatrice. C’est vrai que quand elle dessine ce qu’elle voit est assez terne et sans intérêt, mais, quand elle laisse courir son imagination, alors là c’est étonnant de réalisme. Elle arrive à sonder les gens au fond de leur âme, tout ça sans s’en rendre compte. Elle a d’ailleurs souvent honte de ses dessins. L’oracle est le commissaire Delphick. C’est un surnom que ses subordonnés lui ont donné. Il décide donc de faire appel à Miss Seeton pour voir si avec ses esquisses et son don de médium, ils ne trouveraient pas un indice. Et en effet, sans le vouloir, elle trouve un lien entre les meurtres et des cambriolages de bureau de Poste qui se trouvent à proximité. C’est tout à fait étonnant.

Par ailleurs, Miss Seeton a hérité de sa marraine un petit cottage dans la campagne anglaise dans le Kent à Plummergen. Les rumeurs y vont bon train, et depuis l’arrivée de Miss Seeton dans ce village c’est encore pire. En effet elle a le don de s’attirer des ennuis sans le vouloir. Dans le précédent elle a assisté à un meurtre et le meurtrier a tout fait pour la réduire au silence. Dans celui-ci il semblerait que les voleurs et meurtriers soient aussi ici. Heureusement, elle ne sera pas seule. Mais elle n’a besoin de personne si elle a son parapluie. Elle est si maladroite qu’elle déroute des voitures volés et autres joyeusetés.

Lisez les Miss Seeton et vous en sortirez avec le sourire.

Bonne lecture !

PS : le livre n’est plus disponible chez 10/18, il faut se tourner chez un soldeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.