À en perdre haleine

À en perdre haleine de Deb Caletti chez Pocket jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Sur un coup de tête, Annabelle décide de traverser les États-Unis en courant, soit plus de 4 300 km… Annabelle est une survivante, même si elle déteste ce terme. Un jour, sans crier gare, elle se met à courir. Dès les premières foulées, son projet prend forme : relier Seattle à Washington, l’équivalent d’un semi- marathon quotidien pendant cinq mois. Parviendra-t-elle à sensibiliser la nation tout entière à son combat ?

Mon avis :

Alors Annabelle se met à courir. Oui mais pourquoi ? Vous ne saurez qu’à la fin. Et ce n’est pas ce que vous croyez. J’étais sûre de moi. Je me suis fourvoyée. Le titre est bien trouvé. En plus qu’elle en chie dans sa course. (excusez-moi du vocabulaire.) Mais ce livre aussi nous met en haleine. Mais pourquoi court-elle ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’elle décide de courir. En plus un soutien autour d’elle se forme. Elle reçoit même de l’argent. D’abord par l’entourage et ensuite par de parfaits inconnus. Son grand-père décide de la suivre en camping car pour qu’elle n’ait pas besoin de dormir à l’hôtel à chaque fois. Et petit à petit se créer une sorte de train train. Elle court dès le petit-déjeuner pris. Son grand-père la prend à la fin. Son frère a banalisé sa route. Mais pendant ce temps là, Annabelle rumine. Son ravisseur n’est jamais loin. Et petit à petit on détricote l’histoire tout en suivant sa course.

Un livre haletant qui ne vous laissera pas indifférent.

Cupcake Girls, t.23 : Le dilemme d’Emma

Cupcake Girls, t.23 : Le dilemme d’Emma de Coco Simon chez Pocket Jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Une bonne dose d’amitié, deux cuillerées d’humour, une pincée de problèmes, des gâteaux délicieux en pagaille pour Cupcake Girls, une série à croquer ! Emma doit défiler pour un grand couturier. Mais son rêve vire au cauchemar quand elle reçoit un ballon de foot en pleine face. Difficile de jouer les mannequins quand on a deux yeux au beurre noir… Heureusement, elle peut compter sur ses amies du Cupcake Club pour trouver une solution. Leurs efforts seront-ils suffisants pour convaincre le styliste ?

Mon avis :

J’ai retrouvé un bon Cupcake Girls. Emma n’a pas de chance elle s’est pris en pleine face un ballon lancé par son frère. Elle se retrouve avec un œil au beurre noir. Sauf que quand tu travailles en tant que mannequin ce n’est pas le top. Heureusement deux mères de ses amies lui montrent des techniques. La mère de Katie lui donne des conseils de grand-mère pour réduire vite l’accident et la mère de Mia lui montre comment se maquiller pour cacher la couleur de l’œil.

Malgré tout ça elle va devoir supporter un créateur de robe de mariée très désagréable, Olivia faussement compatissante.

Mais comme d’habitude tout finira bien même si j’ai du mal avec le revirement du personnage d’Olivia. Je ne peux vous en dire plus mais je vous en conseille la lecture pour voir ce que vous en pensez.

Bonne lecture !

Cupcake Girls, t.20 : Nouveau look pour Alex

Cupcake Girls - tome 20 : Nouveau look pour Alex

Cupcake girls, t.20 : Nouveau look pour Alex de Coco Simon chez Pocket jeunesse, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Une bonne dose d’amitié, deux cuillerées d’humour, une pincée de problèmes, des gâteaux délicieux en pagaille et vous obtiendrez Cupcake Girls, une série à croquer ! Tout va mal pour Alex ! Plus aucun vêtement n’est à sa taille et la voilà complexée par ses taches de rousseur et ses grandes jambes ! Dans ces conditions, comment plaire à Matt, le grand frère d’Emma ? Heureusement, Alex peut compter sur le soutien de ses fidèles amies : direction le centre commercial pour une virée shopping et un relooking entre copines !

Mon avis :

La petite Alex se transforme. Elle a grandit tout un coup. Plus aucunn habit n’est à sa taille. En plus elle a mal aux jambes et des taches de rousseur apparaissent sur son visage.Elle se retrouve avec plein de complexe. Elle est trop grande, elle a de grandes jambes, elle a des taches de rousseur et j’en passe. Mais sa mère oublie aussi que sa fille rentre en plein dans l’adolescence et ne lui demande pas ses projets et en fait pour elle. Ce qui la contrarie beaucoup. En plus elle qui a toujours était organisé et bonne élève se retrouve à oublier de réviser un contrôle parce qu’elle se trompe de date.

Heureusement il y a ses amies pour l’aider, tout comme Dylan sa sœur qui l’a comprend parce qu’elle est déjà passé par là et le beau Matt qui ne semble pas insensible à son charme.

Je me demande quand une des filles aura réellement un petit ami parce que même si il y a des rapprochements entre certains garçons et une des filles il ne passe jamais rien.

Je sais que ce livre raconte surtout une histoire d’amitié mais on nous titille parfois avec les crushs des filles. On arrive bientôt à la fin de la série je pense. J’éspère que l’auteur arrivera à clore le tout et que les filles pourront vivre leur vie sans notre regard mais pour le mieux pour elle.

Bonne lecture !

Les triplettes, t.1 : En route pour la sixième !

Les Triplettes, t.1 : En route pour la sixième de Holly Webb chez Pocket Jeunesse, 2020.

Résumé de l’éditeur :

Pas facile d’être trois soeurs… et si différentes ! Annabelle, Katie et Rebecca sont impatientes de faire leur entrée au collège. Mais quand un de leurs professeurs décide de les séparer dès le premier jour, c’est le drame ! Rebecca, la plus timide des trois, est terrifiée à l’idée de se retrouver seule… pour la première fois de sa vie.

Mon avis :

J’ai découvert cette série par l’éditeur qui a présenté de nouvelles séries. Vous savez que chez PKJ j’aime beaucoup les Cupcake girls. Je pe,se que la série va bientôt se terminer et je voulais voir ce qui se fait dans un format similaire. Les triplettes est tout à fait dans le même style. Je pense que le lectorat peut-être un poil plus jeune que les Cupcake. Mais sinon les livres se déclinent de la même façon. C’est des petits livres qui se lisent facilement qui se focalisent sur un des personnages.

Là nous avons les triplées. Trois sœurs Anabelle, Katie et Rebecca.

Anabelle est la future star. Elle fait très attention à son apparence. Katie, la sportive. Attention elle peut vous montrer comment bien jouer au foot. Et nous avons la douce Rebecca qui ne se sent bien que quand elle est entourée d’animaux.

Dans ce tome nous allons nous concentrer sur Rebecca qui a vraiment du mal à intégrer le collège. Elle ne se trouve aucune amie et de toute façon elle est trop timide pour en trouver. De plus ses sœurs s’éloignent un peu d’elle. Katie trouve une copine pour faire du sport avec elle. Et Annabelle retrouve une amie de l’école avec qui elle sont très branchées mode. Avec tout ça Rebecca se sent seule. Le fait qu’elle soit seule la fait un choix facile pour la harceler par une gamine qui ne supporte pas d’être le centre de son univers.

C’est un petit livre bien sympathique qui peut aussi montrer que le collège est un grand changement mais qu’en fin de compte on arrive tous à s’y intégrer.

Bonne lecture !