Le chien mythomane de Zina Modiano

Le chien mythomane de Zina Modiano chez L’école des loisirs, 2003. (Neuf)

Résumé de l’éditeur :

Si Modeste Maupin ment comme une arracheuse de dents depuis sa plus tendre enfance, c’est pour se rendre intéressante. Car la vraie vie de Mlle Maupin n’est pas aussi enivrante qu’elle veut bien le laisser entendre. Elle s’est inventé une vie prodigieuse pour oublier que ses parents ont mieux à faire que de s’occuper d’elle. Un jour, l’entreprise de mensonges se détraque… Une fois découverte, comment Modeste va-t-elle faire pour regagner la confiance de ses camarades, l’amour d’Ingmar, celui qui a les yeux vairons, et surmonter cette terrible humiliation ? C’est là que Marcel (alias Douglas-Douglas) entre en scène. Lui aussi est un grand mythomane. Qui peut comprendre une mythomane mieux qu’un mythomane ? Ils découvriront ensemble que parfois « la réalité est plus belle que le plus parfait des bobards… » Et peu importe que Marcel soit… un chien !

#école, instituteur#solitude#imagination, fabulation

Mon avis :

Quand tu attends l’usager (pour les fonctionnaires) ou le client pour le commerçant. Quoi de mieux que de lire un petit livre. C’est ce que je fais en ce moment.

Dans celui-ci nous faisons connaissance avec une grande mythomane (une personne qui ne peut s’empêcher de mentir pour hausser la hausse estime qu’elle a de soi.) Elle s’appelle Modeste Maupin. Et contrairement à son prénom elle est tout sauf modeste. Mais en réalité ses affabulations ne sont rien que des mensonges. Elle a certes des parents artistes mais ils ne sont pas riches et elle habite dans une pension et pas dans un hôtel de luxe. Tout ça ne pourrait pas porter à rien de bien méchant. Surtout qu’elle ne compte pas moisir dans l’école où elle est. Sauf qu’elle commence à s’y plaire et un garçon aux yeux vairons va plutôt bien y contribuer.

C’est un livre tout ce qu’il y a de plus amusant. Et on y apprend que pour cultiver une vraie amitié rien ne ser de mentir il suffit d’être soi-même.

Bonne lecture !

Histoire de la poule et de l’œuf de José Luandino Vieira

Amazon.fr - Histoire de la poule et de l'oeuf - Luandino Vieira ...

Histoire de la poule et de l’œuf de José Luandino Vieira chez L’école des loisirs, 2002. (Neuf)

Résumé de l’éditeur :

Chaque fois qu’il s’agit de poules et d’œufs, on a tendance à se poser toujours la même question : qui était là en premier ? Dans cette histoire, la question est : à qui appartient vraiment Cabiri, la poule, et à qui revient le bel œuf tout chaud qu’elle vient de pondre en chantant ? La réponse ne va pas de soi.

Mon avis :

C’est un petit livre qui se lit en rien de temps. Qui a le droit de manger l’œuf de la poule Cabiri. Cabiri a une propriétaire mais elle a mangé et pondu chez la voisine. La voisine réclame l’œuf ce qui lui refuse sa propriétaire. Tout le village sera mobilisé pour essayer de donner tort ou raison à l’une ou l’autre. J’ai bien aimé ce livre qui est un dépaysement. J’y ai appris un mot en plus qui est musseque. Le seul élément qui m’a perturbé c’est qu’on a l’impression que c’est les hommes qui sont de meilleurs juges. Ma conscience féministe me révoltait à cette idée. Mais sinon c’est un livre qui fait beaucoup rire.

Je vous en conseille la lecture.

Le majordome et moi de Gary D. Schmidt

Le majordome et moi de Gary D. Schmidt chez l’école des loisirs, 2020 (Médium)

Résumé du livre :

Carter Jones n’en revient pas. Alors qu’il se réveille un beau matin, voilà qu’il trouve un véritable majordome anglais – avec chapeau melon et tout le tralala, s’il vous plaît ! – sur le pas de sa porte. Comme si survivre et comprendre le collège ne suffisait pas, Carter doit aussi s’adapter à la présence opportune de cet inconnu venu aider la famille Jones – un brin fauchée. Mais lorsque la colère et le chagrin deviennent trop lourds à porter, Carter découvre qu’un fardeau devient plus léger quand il est partagé.

#mort, deuil #relation enfant, adulte #humour

Mon avis :

Vous voudriez hériter d’un majordome ? C’est ce qui arrive à la famille Jones. Une famille américaine composée d’une maman, d’un garçon et de trois filles.

C’est Carter le garçon qui nous raconte l’histoire. Au début il se demande qui est cet énergumène anglais qui débarque chez eux. Serait-ce un voleur venu faire du repérage, un serial Killer ? Mais non Paul Bowles-Fitzpatrick est un « gentleman au service d’un gentleman » comme il aime se définir. Il était avant au service du grand-père de Carter mais au décès de celui-ci ils ont hérité « de ses services ». Alors voilà un majordome tout droit sortie d’Angleterre dans une famille pas très fortunée des États-Unis. Contre toute attente il va se faire accepter par toute la famille. Et va peu à peu redonner le sourire à cette famille endeuillée. Je ne vous ai pas parlé de Currier. Currier est le frère défunt de Carter et ses sœurs il est décédé après une courte maladie. Currier était un gamin joyeux de 6 ans. De plus le père est très souvent absent. Il est militaire et est actuellement en Afghanistan.

Ce livre est un peu aussi un documentaire. Je m’explique le majordome a une passion pour le cricket. Et il enseigne à Carter et son ami les règles du cricket. Bientôt une équipe va se former au sein du collège. Dans le livre il y a un lexique, un plan d’un terrain de cricket et tout pleins d’informations sur le cricket. Si vos voulez allier roman et documentaire ce livre est pour vous.

J’oubliais le dernier membre de la famille le chien. Un chien qui vomit beaucoup.

Dans ce livre on passe du rire aux larmes avec une déconcertante facilité. C’est un livre qui est un petit bijou.

Bonne lecture !

Mon écrivain préféré : Susie Morgenstern par Sophie Chérer

Mon écrivain préféré : Susie Morgenstern par Sophie Chérer, l’école des loisirs

Résumé par Ricochet :

Une monographie sur le vie et l’œuvre de l’écrivain Susie Morgenstern.

 

Mon avis :

Pour une fois je vous parle d’un livre gratuit. je vous explique. L’École des loisirs a fait pour ses auteur(e)s emblématiques des petits fascicules plus grand qu’une simple description d’un auteur dans un livre mais pas plus long qu’un livre biographique.

Je suis en train de lire La petite dernière  de cette auteure. Ce livre est un roman autobiographique qui raconte l’enfance de Susie Morgenstern. j’ai voulu en savoir plus sur elle. Et notamment comment elle a pu se retrouver en France, célèbre écrivain (pour moi français) et je découvre qu’elle est américaine (des États-Unis). Dans le livre que je lis comme précisé plus avant elle parle de son enfance dans le New jersey. Et maintenant elle habite Nice et écrit des livres en français. ça fait un sacré changement de vie. Précisons que petite elle connaissait que les États que constituent son pays. Qu’elle ne savait pas où était vraiment le Mexique. Pour elle La Pologne était un pays exotique d’où venait une partie de sa famille. Beaucoup avait fuit parce que juif. Et ceux qui n’ont pas fuit et sont revenus ont été marqué à jamais. Bref tout ça ne me disait pas comment elle se retrouve à Nice. Et je me suis mis à lire le petit fascicule de l’école des loisirs.

C’est un très bon fascicule. On voit que Sophie Chérer qui fait le portrait de Susie est une amie. Elle nous fait apprécié l’auteure. Chaque chapitre commence par une lettre, par exemple A comme amis.

 

Pour avoir ce fascicule il suffit de demander à L’école des loisirs. si vous êtes en France j’ai trouvé leur mail :  edl@ecoledesloisirs.com

Ils sont très sympa. En éditeur jeunesse si vous demandez à L’école des loisirs ou Didier Jeunesse. Vous pouvez être sûre qu’ils seront sympas.

j’ai aussi trouvé un lien vous permettant de télécharger le fascicule : https://www.ecoledesloisirs.fr/sites/default/files/auteurs_pdf/susie.pdf

 

Bonne lecture !