Norman n’a pas de super-pouvoir

Norman n’a pas de super-pouvoir de Kamel Benaouda chez Gallimard jeunesse, 2018

Résumé de l’éditeur :

Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l’eau, invisibilité … Or ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu’il n’a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution: tricher! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux …

Mon avis :

Norman le sent bien en lui qu’il est différent. Depuis les expériences d’un scientifique les gens ont tous développés un pouvoir. Sauf que lui n’a rien. Il ne peut voler, transmettre des informations par la pensée ou que sais-je encore. je vous est parlé il y a un certain temps de Kid Normal. Sauf que le jeune homme était dans une école de super-héros. Là c’est différent tout le monde a un pouvoir même si le pouvoir n’est pas forcément une bénédiction. Mais rien pour Norman. Mais comment faire pour passer inaperçu dans ces conditions ? C’est comme ça qu’avec l’aide de ses amis il va truquer le test qui révèle son pouvoir. Dès lors il fait croire qu’il a une très bonne mémoire. Sauf qu’avoir une très bonne mémoire intéresse les autorités pour le faire intégrer dans une prestigieuse agence.

Comment va t’il se sortir de cette situation ?

Vous le découvrirez en lisant ce livre qui se lit très facilement; On s’attache vite au personnage. On le suit dans sa quête de normalité. Mais n’est-ce pas le cas de beaucoup de monde. Se fondre dans la masse c’est toujours plus facile que de se distinguer.

Bonne lecture !

Les sorcières du clan du nord, t.1 : Le sortilège de minuit d’Irena Brignull

Les sorcières du clan du nord, t. 1: Le sortilège de minuit d’Irena Brignull chez Gallimard jeunesse, 2017

Résumé du livre :

Deux mondes que tout oppose, une grande amitié, une histoire ensorcelante.

Poppy, adolescente rebelle, se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente. L’innocente Clarée a du mal à se faire accepter par sa communauté secrète de sorcières. Leurs chemins n’auraient jamais dû se croiser. Pourtant, elles deviennent inséparables. Et la rencontre avec le mystérieux Leo achèvera de bouleverser leurs destinées. Mais y a-t-il une frontière entre magie et réalité ?

 

Mon avis :

On comprends quasiment de suite que les filles ont été échangé à la naissance. Clarée est en fait une jeune fille ordinaire qui d’ailleurs est jolie. Elle fait tache dans le clan des sorcières. En plus d’être jolie, elle n’a aucun don pour la sorcellerie et elle a une peur bleue des reptiles et batraciens.

Poppy se fait renvoyer de tous les établissements qu’elle intègre. elle vit avec son père. Sa mère est internée.

 

Dans le clan des sorcières l n’y a que des femmes. les hommes ne sont pas admis. Ils sont considerés comme odieux.

 

Et puis il y a Leo. Leo est un jeune vagabond On voit qu’il a dû se retrouver à la rue suite un grand malheur. Mais on n’en sait peu tout d’abord. Il a été élevé oar une femme qu’il considérait comme sa mère. Mais en fait sa vraie mère l’a confié à elle. Et elle l’a élevé comme si c’était le sien. Malheureusement elle est tombée malade et elle est morte.

 

Un jour Clarée et Poppy se rencontre. ça va être un début d’une grande amitié. Les deux filles qui se sentent rejetées par leur communauté, se retrouve ensemble. Clarée va lui apprendre la magie et Poppy va lui parer de la vie en ville. Les sorcières n’ont pas d’électricité. Elles doivent tout fabriquer par elle même. Et elles sont autonomes.

Leo est le premier à découvrir Poppy. il aura de suite un coup de foudre. Tout comme elle quand elle le rencontrera. il l’aidera d’ailleurs à se sortir d’une bagarre.

 

C’est un très bon livre. Il est bien écrit. On rentre de suite dans un monde différent. je vous invite à lire ce livre. Il vous plaira.

 

Bonne lecture !

Histoires des Jean-Quelque-Chose, t.7 : un petit pois pour six de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Histoires des Jean-Quelque-Chose, t.7 : un petit pois pour six de Jean-Philippe Arrou-Vignod chez Gallimard, 2018.

Histoires des Jean-Quelque-Chose, t.7 : un petit pois pour six de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Résumé de l’éditeur :

Mon avis :
Jean-Philippe Arrou-Vignod nous offre ici le septième tome de ses souvenirs d’enfance. Dans un de ses livres il dit que son père ne voulait pas s’embêter à trouver des prénoms, donc il les a tous appelés Jean. Dans ces histoires, nous avons dans le clan des grands Jean A et Jean B, Jean C et Jean D les moyens, tandis que Jean E et Jean F sont les petits.
Nous suivons toujours avec plaisir cette famille. Jean B est le narrateur. Dans ce tome nous commençons à voir les prémices du futur écrivain qu’il sera. Dans la vraie vie il –comme tous ses frères– s’appelle Jean-Quelque-Chose : Jean-Pascal, Jean-Philippe, Jean-François, Jean-Noël, Jean-Baptiste et Jean-Charles. Le père est médecin dans la Marine et la mère reste au foyer. En même temps, pour élever 6 enfants, elle en avait bien du courage. Surtout qu’ils aiment se bagarrer. Jean B nous fait partager le quotidien de cette famille dans les années 60. Une famille sans la télé, à la grande déception de Jean A; Jean E qui zozote; les moyens qui se trouvent un peu coincés entre les deux grands et les deux petits; Jean F qui n’est encore qu’un nourrisson. Dans ce tome, nous allons fêter la fête des Mères; aller en Gironde chez les grands-parents; rentrer du collège avec une cagoule à l’envers pour marcher dans le noir; voir l’inscription des deux grands à la bibliothèque.
Leur quotidien est follement réjouissant malgré la sévérité du père.  On en redemande. J’espère que l’auteur continuera longtemps à nous conter ses souvenirs d’enfance.
Bonne lecture !

Mathieu Hidalf le génie de la bêtise de Christophe Mauri

Mathieu Hidalf le génie de la bêtise de Christophe Mauri chez Gallimard jeunesse, 2018.

Mathieu Hidalf le génie de la bêtise de Christophe Mauri

 

Résumé de l’auteur :

Tous les journaux en parlent. Le royaume a une nouvelle star, un gamin aussi fûté qu’insolent ! Son nom ? Mathieu Hidalf. Découvrez ici en exclusivité comment il a gagné haut la main le titre envié de génie de la bêtise.

Drôle, tendre, bourré de fantaisie et d’imagination, le préquel des aventures de Mathieu Hidalf, l’enfant terrible de la littérature jeunesse.

 

Mon avis :

Comme le dit le résumé ce livre est un préquel, le tome 0 de la série. Je vous conseille de le lire après les 5 autres tomes de la série. Nous retrouvons avec joie le personnage de Mathieu Hidalf qui a pris un coup de jeune. Il vient de faire sa première grosse bêtise : offrir un chapeau magique au roi qui, depuis qu’il l’a mis sur sa tête, ne peux plus l’enlever. Cela lui vaut une très très grosse punition de son père qui essaye toujours de bien se faire voir du roi et une célébrité immense, célébrité qu’il mettra un certain temps à se rendre compte vu qu’il est cloîtré chez lui sans possibilité de voir quelqu’un d’autre que sa famille proche. Il découvre tout d’abord qu’il a une carte à son nom, et même plusieurs. Vous savez, les cartes qu’on achète pour les collectionner. Ensuite qu’il y a des articles qui parlent de lui. Enfin, un journaliste annonce que dans une semaine une interview de Mathieu sera publiée. Son père renforce aussitôt sa surveillance pour ne pas que l’interview soit donnée. Et Mathieu essayera de donner cet interview sans vraiment désobéir aux ordres. Du grand art à la Mathieu. Avec l’aide de ses sœurs les Juliette il réussira à déjouer les tentatives de son père. Ce tome clôt la série de manière amusante nous faisant un compte-rendu de ce qu’il s’est passé avant le premier défi de Mathieu Hidalf.

Bonne lecture !