Les tribulations d’Esther Parmentier sorcière stagiaire, t. 2 : trafic sanglant vampires sur les dents : Une nouvelle enquête qui voit rouge

Les tribulations d’Esther Parmentier sorcière stagiaire, t.2 : Trafic sanglant vampires sur les dents : une nouvelle enquête qui voit rouge de Maëlle Desard chez Rageot, 2021.

Résumé du livre :

De sorcière qui s’ignore à sorcière stagiaire, il n’y avait qu’un pas et Esther Parmentier, 19 ans, l’a franchi grâce à la manière brillante dont elle a résolu une précédente enquête sous la direction de l’agent Loan, un vampire désagréable, mais néanmoins très séduisant. Elle est désormais à plein temps au sein de l’Agence qui contrôle les relations entre les humains et les créatures surnaturelles. Mais bientôt, un nouvel arrivant, un dénommé Wolfgang Strøm, loup-garou de son état, se présente pour, prétend-il, réaliser un audit de l’Agence. Et voici que simultanément l’agent Loan, qui avait mystérieusement disparu, fait son come-back : il enquête désormais sur un trafic de sang et exige la participation d’Esther. Quand à son tour Wolfgang s’immisce dans l’enquête, un trio est formé. Et qui dit trio dit complications…

Mon avis :

Bon vous pouvez vous en douter j’ai retrouvé avec plaisir notre sorcière Esther Parmentier. Elle retrouve son maître de stage le vampire Loan qui veut mettre à jour le trafic de sang chez les vampires. Pour ça il a besoin d’Esther qui je le rappelle serait une goule hyper puissante alors qu’elle n’est qu’une sorcière sans beaucoup de pouvoir. En revanche elle est immunisée contre le pouvoir des autres. Et ça le CRIS n’y croit pas trop et ils envoient un gratte-papier qui se révèle un oméga (le stade au dessus de l’alpha) pour enquêter. Sauf que les vampires ne voient pas d’un très bon œil l’arrivée d’un oméga sur terre sans en avoir été informé la diplomatie vampirienne. Esther se retrouve donc entourée d’un vampire et d’un loup garou très puissant mais c’est toujours à elle de réparer les dégâts et d’enquêter. Elle a un avantage sur toutes ces créatures c’est que elle, elle connait le monde des humains comme sa poche. Dans le premier tome elle leur a fait apprendre les jeux en ligne. Dans ce tome-ci elle leur apprend les sites de rencontres. On a toujours besoin d’une sorcière stagiaire mais sacrément humaine avec soit.

Sans trop vous spoiler il y aura à coup sûr une tome 3. Pour ma part je l’attend avec impatience. Et pour patienter je vous encourage vivement à lire ce tome.

Bonne lecture.

Une enquête de Loveday & Ryder, t.4 : Le secret de Briar’s Hall

Une enquête de Loveday & Ryder, t.4 : le secret de Briar’s Hall de Faith Martin aux éditions harper collins noir, 2021.

Résumé du livre :

Le 4e tome de la série Loveday & Rider

Oxford, Pâques 1961.


A Briar’s Hall, propriété de la famille de Lacey, une chasse aux œufs est organisée pour les enfants du village. Eddie, 11 ans, disparaît. Son corps est retrouvé dans un puits. Si l’enquête du coroner conclut à un accident tragique, le Dr Clement Ryder, médecin légiste, a des doutes.
Lorsque Martin de Lacey, le propriétaire du manoir, vient lui faire part du souhait du père de l’enfant de relancer l’enquête, Clement obtient de la police locale que Trudy Loveday soit affectée à l’affaire. C’est tout le petit monde de Briar’s Hall et de la famille de Lacey qu’il faudra étudier de près…

  Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Hanna Chahchoub et Alexandra Herscovici-Schiller

Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l’auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne.

Mon avis :

Dans ma librairie il n’y avait que ce tome à disposition et je n’avais pas vu que c’était le tome 4. Quand je m’en suis aperçu j’ai d’abord commandé le tome 1 et j’ai tellement aimé. J’ai commandé les deux autres tomes manquants et je n’ai pas pu résister à lire celui-ci sans attendre les tomes manquants. Nous retrouvons Trudy qui se fera remettre une médaille pour avoir sauvé la vie du fils d’un duc. Elle est un peu mal à l’aise. Et elle sait que ça va avoir du mal à passer auprès de son chef qui ne voit toujours pas d’un bon œil une femme dans la police. Donc elle se tient à carreau. Un enfant disparait et ses collègues et elle doivent le chercher sur le domaine où il a disparu. Elle le trouve dans un puits abandonné mal refermé. Tout le monde conclut à un accident mais Le coroner Clement Ryder a des doutes. Et il demande l’affectation de Trudy sur cette affaire. Elle est toujours contente de s’échapper du commissariat où on ne lui confie que des tâches sans importance. De plus elle a enfin rompu avec Brian au grand dam de sa mère qui lui en veut beaucoup. Quelle idée de vouloir faire carrière alors qu’elle devrait se marier et élever ses enfants ? Et oui avant mai 68 il n’était pas encore trop bien vu d’avoir un métier pour une femme. Ou alors juste avant le mariage et encore.

Trudy bouscule la vision de la femme des années 60. Elle veut s’affranchir du rôle qu’on voudrait lui assigner pour une femme. Elle est ambitieuse et voudrait qu’on la prenne au sérieux. Clement Ryder quand à lui doit toujours cacher l’évolution de sa maladie et espère encore exercer en tant que coroner de longues années avant que sa maladie soit découverte. Même s’il sait qu’il ne lui reste pas beaucoup de temps avant que son mal soit aperçu et qu’il doit démissionner de ses fonctions.

Les enquêtes d’Hannah Swensen, t.2: Meurtres et Charlotte aux fraises

Les enquêtes d’Hannah Swenssen, t.2 : Meurtres et charlotte aux fraises de Joanne Fluke aux Cherche midi, 2021.

Résumé du livre :

Plus de six millions d’exemplaires vendus dans le monde. Après Meurtres et pépites de chocolat, le phénomène Hannah Swensen frappe de nouveau.

Hannah est de retour ! Incapable de fonctionner sans café et toujours en proie à ses passions dévorantes pour son chat et pour le chocolat, la jeune femme s’apprête à participer au concours du meilleur pâtissier de la ville. C’est l’occasion, elle en est certaine, d’offrir une très bonne publicité à sa boutique de cookies.

Mais la fête est vite gâchée : Boyd Watson, entraîneur de l’équipe de basket du lycée, est retrouvé mort, le visage enfoncé dans la charlotte aux fraises de notre pauvre Hannah.

Les premiers soupçons se tournent vers Danielle, la femme de Boyd, victime de maltraitance. Bien décidée à prouver l’innocence de cette dernière, Hannah décide de s’en mêler, malgré les avertissements de son « prétendant », le policier Mike Kingston. Mais ce genre d’enquêtes, apparemment, Hannah y a pris goût !

Rebondissements incessants, personnages délicieux et recettes fatales… Les amateurs de surprises et de sucreries vont se régaler !

Mon avis :

Pour le coup, la victime était un affreux jojo qui pour se défouler adore tabasser sa femme. Mais Voilà pour Hannah, Danielle sa femme n’est pas coupable malgré l’avis contraire de la police. Elle fera tout pour trouver le vrai coupable quitte à se brûler un peu les ailes. Pendant ce temps là un concours du genre le meilleur tapissier est organisé. Hannah fait partie du jury tout comme Boyd la victime. Pour le coup il ne jugera pas longtemps.

Comme le volume précédent de délicieuses recettes accompagnent les chapitres du livre.

Donc enfournez vos cookies, mettez votre tablier et lisez ce livre qui régalera vos papilles et votre imagination.

Bonne lecture !

Une enquête de Loveday & Ryder, t.1 : Le corbeau d’Oxford

Une enquête de Loveday & Ryder, t.1 : Le corbeau d’Oxford de Faith Martin chez Harper Collins Noir, 2021.

Résumé de l’éditeur :

Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s’en inquiéter.
Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d’Oxford sont mobilisés.
La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l’enquête et chargée d’assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au cœur d’une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d’Oxford…

Mon avis :

Je vous fait part aujourd’hui d’une série : à l’heure où j’écris ces lignes il y a déjà 4 tomes. Voici le premier. Nous faisons la connaissance de Trudy Loveday qui décide d’être policière, sauf que dans les années 60 c’est très mal vu une femme qui veut faire carrière et encore plus dans la police. Elle est stagiaire et force est de constater qu’on ne lui donne pas beaucoup de tâches gratifiantes. Nous avons aussi Dr Clément Ryder qui est le coroner. Il est atteint de la maladie de Parkinson c’est pour ça qu’il a dû arrêter de pratiquer la médecine et après avoir repris des études de droit il obtient un poste de coroner à Oxford. Il se mêle un peu trop du boulot des policiers du point de vue du chef de Trudy. Quand un riche industriel reçoit des lettres de menace de mort il fait appel à la dite police qui décide de protéger le fils de ce dernier. Quand un meurtre est commis Trudy voudrait bien enquêter sur l’affaire mais on lui demande de coopérer avec le coroner qui veut rouvrir une vieil enquête. Contre toute attente le ronchon coroner et l’ambitieuse stagiaire s’entende bien et travaille bien ensemble.

Je ne vous en dirai pas plus mais si vous aimez le cosy mystery vous serez servi avec cette série.

Bonne lecture !