Histoire de la poule et de l’œuf de José Luandino Vieira

Amazon.fr - Histoire de la poule et de l'oeuf - Luandino Vieira ...

Histoire de la poule et de l’œuf de José Luandino Vieira chez L’école des loisirs, 2002. (Neuf)

Résumé de l’éditeur :

Chaque fois qu’il s’agit de poules et d’œufs, on a tendance à se poser toujours la même question : qui était là en premier ? Dans cette histoire, la question est : à qui appartient vraiment Cabiri, la poule, et à qui revient le bel œuf tout chaud qu’elle vient de pondre en chantant ? La réponse ne va pas de soi.

Mon avis :

C’est un petit livre qui se lit en rien de temps. Qui a le droit de manger l’œuf de la poule Cabiri. Cabiri a une propriétaire mais elle a mangé et pondu chez la voisine. La voisine réclame l’œuf ce qui lui refuse sa propriétaire. Tout le village sera mobilisé pour essayer de donner tort ou raison à l’une ou l’autre. J’ai bien aimé ce livre qui est un dépaysement. J’y ai appris un mot en plus qui est musseque. Le seul élément qui m’a perturbé c’est qu’on a l’impression que c’est les hommes qui sont de meilleurs juges. Ma conscience féministe me révoltait à cette idée. Mais sinon c’est un livre qui fait beaucoup rire.

Je vous en conseille la lecture.

Nevermoor, t.2 : Le Wundereur, la mission de Morrigane Crow

Nevermoor, t.2 : Le wundereur, la mission de Morrigane Crow de Jessica Townsend chez Pocket jeunesse, 2019.

Résumé de l’éditeur:

La suite tant attendue de la nouvelle série jeunesse phénomène ! Morrigane Crow a réussi. Elle a vaincu la malédiction, triomphé de toutes les épreuves et rejoint la Société magique Wundrous. Mais rien ne se passe comme elle l’aurait rêvé et son apprentissage à l’école se révèle un parcours semé d’embûches… Quand les membres de la Société disparaissent un à un, les soupçons se portent sur Morrigane…

« Nevermoor lorgne du côté de Roald Dahl pour le merveilleux et les protagonistes hauts en couleur, d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll pour l’intrépidité de l’héroïne, et de la saga des Orphelins Baudelaire de Lemony Snicket pour l’humour décalé. Une réussite ! » Page des libraires
« Une aventure Harry Potteresque. » Time Magazine
« Des débuts plus que spectaculaires. Excitante, charmante, merveilleusement imaginée, une grande aventure destinée à devenir culte. » Trenton Lee Stewart

Mon avis :

Pour le tome 1 j’ai trouvé que c’était très réducteur de le comparer beaucoup trop à Harry Potter. Celui-ci le ressemble un peu plus. En effet, Morrigane se retrouve dans une école. Et je ne peux vous en dire plus sans en dévoiler trop mais il y a une autre caractéristique qui me fait penser à Harry Potter. Mais en dehors de ça c’est très différent.

Elle attends avec impatience ses cours. Mais elle ne sait pas quand ça va arriver. Au moment de son entrée à l’école les autres de son groupe apprends son statut. Et elle devient de nouveau la bête noire. Celle que l’on craint. Elle se désole mais fera tout pour se faire accepter.

Ce tome là a était pour moi comme le précédent un vrai plaisir à lire. Nous aimons suivre Morrigane qui doute beaucoup d’elle même. Elle doute de savoir résister à son pouvoir à ne pas être une mauvaise personne. Elle veut se faire accepter par tous. Elle ne supporte pas qu’on la réduise à son pouvoir. Elle n’y est pour rien.

Ce tome est un tome qui lui permet de se connaître. En même temps des disparitions mystérieuses ont lieu ce qui l’amène à enquêter un peu dessus.

J’ai hâte de lire le tome 3.

Bonne lecture !

Nevermoor, t.1 : Les défis de Morrigane Crow

Nevermoor, t.1 : les défis de Morrigane Crow de Jessica Townsend chez Pocket jeunesse, 2018

Résumé du livre :

Nevermoor, la série phénomène jeunesse, arrive en France ! Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses :
1. Elle est maudite.
2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans.
Son cercueil l’attend.
Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l’emmène dans le royaume magique de Nevermoor…

Mon avis :

Pas facile pour Morrigane d’être une enfant haïe. On la traite comme une pestiférée. Tout le monde croit que leurs malheurs est la conséquence inconsciente de Morrigane. Mais même sa famille ne l’aime pas. Son père la méprise et voudrait qu’elle ne soit jamais née. Sa belle-mère ne pense qu’à elle et méprise tout autant Morrigane. Il n’y a que sa grand-mère qui trouve grâce à ses yeux. En effet son humeur de dogue elle en fait profiter toutes et tous. Quand le jour du Merveillon elle doit mourir elle se retrouve sauver par un étrange personnage aux cheveux flamboyants, elle n’hésite pas. Elle se retrouve à Nevermoor un état libre dont elle n’a jamais entendu parler.

Ce que j’ai aimé c’est le personnage de Morrigane qui reste toujours gentille même si tout le monde a peur d’elle ou la méprise. Elle se retrouve dans un lieu où elle peut enfin être elle-même. Elle découvre un environnement magique. Elle pense qu’elle n’a aucun don. Jupiter son mentor lui demande de ne pas se faire du souci. Elle se fait même un ami. Le premier et le seul qu’elle ait eu. Elle habite dans un hôtel où sa chambre change en fonction de ses goûts. Et d’autres étranges personnages habitent l’hôtel qu’elle apprend à apprécier.

Je pense que c’est très réducteur de dire que c’est une histoire à la Harry Potter. Déjà pour changer le personnage principale est une fille. C’est un personnage fort pas du tout au second plan. C’est plein d’aventures et on est un peu ballotté comme dans les montagnes russes.

Je ne peux que vous souhaiter une bonne lecture. Et avec ce livre c’est sûr que vous serez dedans.

J’ai dors et déjà commandé le tome 2 qui devrait être aussi passionnant que le premier.

Esther et Mandragore, t.3 : sortilèges et botanique

Esther et Mandragore, t.3 : Sortilèges et botanique de Sophie Dieuaide chez Talents hauts, 2017. (Zazou)

Résumé de l’éditeur :

Catastrophe ! Tante Agatha, qui héberge Esther sur Terre, est clouée au lit à cause d’une maladie d’humain ! Mandragore est effrayé à l’idée d’être contaminé, mais Esther prend les choses en main. Pour élaborer l’antidote, elle se plonge dans plusieurs ouvrages de botanique et se découvre une passion pour le jardinage… version sorcière !

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre comme le précédent. Là Esther se révèle excellente botaniste. Et elle utilisera ses dons pour les plantes pour soigner. Elle va pour ça être aidé par un engrais extrêmement puissant, un engrais sorcier bien sûr. Cet engrais va poser un peu de problème. Elle rencontrera le neveu et la nièce du voisin ronchon. Ainsi qu’une vieille dame qui a des problèmes de cœur. Elle apprendra aussi ce qu’il s’est passé pendant le moyen-âge sur les femmes qui aidaient les autres à les guérir par les plantes ce qui fera très peur à Esther mais aussi et surtout Mandragore.

La jeune fille est toujours aussi contente de vivre dans notre monde. Elle est toujours aussi gentille. Je le répète souvent mais oui on a aussi envie de la connaitre. Le livre se lit très facilement. Nos jeunes lecteurs qui veulent s’essayer au roman devrait y trouver leur compte si vous aimer les sorcières.

Bonne lecture !