Mila Hunt d’Eli Anderson

Mila Hunt : Et si vous aviez le pouvoir de manipuler la volonté de ceux qui vous entourent ? d’Eli Anderson chez Albin Michel, 2019 (Wiz)

Résumé du livre :

Mila, 17 ans, vit dans le confort du Centre, loin de la misère et des dangers de la Périphérie. Pourtant, elle porte un lourd secret : elle possède un pouvoir qui lui permet d’imposer sa volonté à ceux qui l’entourent. Ce terrible don lui vaut d’être enlevée par les services secrets du Centre qui veulent exploiter ses capacités hors du commun. Le prix qu’ils exigent en échange de sa libération est colossal : elle doit infiltrer la Périphérie et en éliminer les chefs. Mila, contrainte, accepte, mais rapidement les doutes l’assaillent. Loin du sinistre ghetto qu’on lui a décrit, la Périphérie dissimule un monde fantastique et surprenant, où les adolescents ont pris le pouvoir. Qui sont ces chefs qui font si peur au gouvernement du Centre ? Pourquoi lui a-t-on menti ? Mila se lance dans une quête éperdue où elle va découvrir que sa réalité en renferme bien d’autres…

Mon avis :

Mila est une jeune fille qui se bat contre le système mais qui en fait partie; En effet, elle est une fille d’un homme d’affaire. Elle fait partie d’un milieu favorisé mais elle voit bien qu’il y a un souci. Le jour où elle se rend en boite de nuit avec ces deux meilleurs amis, sa vie bascule. On fait croire qu’elle a tuer quelqu’un. Si elle ne veut pas se retrouver en prison elle et son meilleur ami. Elle devra utiliser son pouvoir pour tuer des gens. En effet depuis on plus jeune âge les services secrets ont remarqué qu’elle avait le pouvoir de manipuler la volonté enfin les gestes des autres. Quand elle s’est rendu compte de son terrifiant pouvoir elle a arrêté de l’utiliser. Mais les services secrets en ont décidé autrement. En la faisant chanter il l’amène dans le périphérie, le démos pour les occupants. En effet dans cette société futuriste où l’argent règne en maître, un territoire n’est plus sous contrôle. On y avait parqué les pauvres, les inadaptés ceux dont on ne voulait pas. La première génération s’est laissé faire mais pas leurs enfants qui ont décidé de s’affranchir du Centre et pour en faire une société utopiste parfaite où l’adolescent est un notable. En effet, dans chaque famille c’est l’adolescent qui est le maître de maison. Et toute la société est régit en communauté sans chef apparent. Ils ont développé leur propres infrastructure et leurs technologie. Ils font tout pour que le centre ne reprenne pas le pouvoir dans leur société. Ils sont invisible du centre. Toute entrée du Centre au Démos est voué à l’échec. C’est en faisant croire que Mila fait partie des leurs qu’elle pourra s’intégrer dans la société. Mais ici ses certitudes s’effondrent. La etite Mila dont tout le monde se fichait. L’enfant qui était une partie négligeable dans son ancienne société devient un membre de pouvoir.

En effet elle est une adolescente. Mais comment faire quand elle se rend compte qu’elle aime la société dont elle arrive où elle se fait des amis (mais pas que) mais tout en découvrant les chefs de cette société et le détruire comme le demande les services secrets.

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur qui est aussi l’auteur de la célèbre série Oscar Pill. Il précise bien que le Pouvoir est une terrible tentation.

Il aurait eu l’idée de cette histoire quand il a entendu un de ses neveux je crois lors d’un diner de famille dire que lui aurait mieux fait. Comme tout ado on pense que les adultes ne réagissent pas comme ils devraient., se révolter plus. C’est un âge où on se rend compte que l’adulte n’est pas parfait mais où on se révolte de cet état et on pense toujours que nous serons meilleurs. Eli Anderson a voulu voir ce que ça donné une société où l’adolescent est celui qui a pris le pouvoir;

Serait-ce mieux ? Si vous voulez le découvrir lisez ce livre qui vous fera découvrir un roman d’anticipation passionnant.

Je tiens à souligner aussi le courage de l’auteur qui a réussi à écrire une série à succès tout en pratiquant un métier très prenant : la médecine. Je lui souhaite que Mila Hunt est autant de succès qu’Oscar Pill.

Bonne lecture !

L’été où j’ai vu le tueur de Claire Gratias

L’été où j’ai vu le tueur de Claire Gratias aux éditions Rouergue, 2019 (Doado noir)

Résumé du livre :

L’été est trop tranquille dans le village d’Hugo, qui ne part pas en vacances. Ce gros lecteur de romans d’épouvante a beaucoup d’imagination, et à force de s’ennuyer, il finit par voir des choses inquiétantes. Mais ne les aurait-il pas inventées ? Tous ces chiens, par exemple, qui meurent les uns après les autres ? Une simple épidémie ? Un thriller pour jeunes ados, jouant sur l’épouvante… jusqu’à ce que le danger devienne bien réel !

Mon avis :

Merci à Mélaine pour m’avoir prêté ce livre.

Un livre superbement bien écrit mais bon en même temps c’est une très bonne collection chez un excellent éditeur. Alors il faut s’attendre à de l’excellence.

Vous me trouvez lèche-cul ? Lisez Chez le Rouergue la collection Doado et Dacodac et on en reparle. Non mais !

Il s’en passe des choses chez soit quand on a pas la chance de partir en vacances. Hugo va s’en apercevoir vite fait.

D’abord des chiens qui sont tués, ensuite la voisine qui disparait et le mari de celle-ci qui fait des choses bien louche la nuit. Une main qu’on trouve dans l’eau…

La voisine est elle morte ? C’est bien une main qu’il y a dans l’eau ? C’est qui ce tueur de chien ?

Beaucoup de question et pour l’instant peu de réponses mais vous les aurez toutes si vous lisez ce livre. Qui vous promettra une lecture haletant jusqu’au bout.

Rock Point festival de Michelle Dalton

Rock Point Festival de Michelle Dalton chez Albin Michel, 2019 (Litt’)

Résumé du livre :

Mandy s’apprête à passer l’été seule dans sa petite ville côtière du Maine, Rock Point. Sa meilleure amie Cynthia est partie en colonie de vacances et son frère est resté sur son campus pour étudier. La ville accueille l’habituel afflux de touristes à l’occasion du Rock Point Festival. Mandy, elle, travaille au phare de Rock Point, où elle rencontre dès son premier jour Oliver Framingham, qui se montre très curieux de découvrir les attractions locales. Alors que Mandy et Oliver visitent ensemble la région, ses phares, ses plages, ses festivals, ils tombent peu à peu amoureux. Mais le temps leur est compté, car à la fin de l’été, Oliver devra quitter Rock Point …

Mon avis :

C’est un très bon livre de vacances. Mandy est une personne charmante mais peut-être un peu trop charmante. Elle s’oublie souvent au profit des autres. Un été elle se retrouve à passer l’été seule sans sa grande amie Cynthia. Elle doit également s’occuper de la grande passion de sa mère. Un phare qu’elle surnomme le sucre d’orge. Ça ne l’enchante guère. Surtout qu’elle le fait bénévolement donc sans gagner un sou. Jusqu’à ce qu’un charmant vacancier qu’elle a repéré avant dans une brocante vienne visiter le sucre d’orge. Lui semble fasciner par le phare. Et elle est fascinée par ce mystérieux jeune homme qui en plus se révèle être le petit fils de l’excentrique du patelin. Excentrique parce qu’il ne parle à personne et semble n’aimer personne.

Toute l’histoire se passe dans une ville qui s’appelle Rock Point dans le Maine. Le Maine patrie de Stephen King et pour un personnage télévisuelle de Jessica Fletcher. Si vous ne connaissez pas je vous recommande de regarder la série Arabesque. Où on y voit les beaux paysages du Maine. La série tout comme ce livre montre bien aussi que ce sont de petites villes où tout le monde se connait. Les ragots et rumeurs passent vite d’une bouche à une autre oreille et ainsi de suite.

Elle va devoir gérer ses sentiments pour Oliver, le bel inconnu. Apprendre à le connaître et même s’approcher du grand-père sans qu’il lui grogne dessus. Elle va aussi peut-être comprendre un peu plus sa mère. Elle va surtout devoir se montrer telle quelle et pas tel qu’elle pense que les autres veut qu’elle soit. Elle va devoir apprendre à assumer sa personnalité et ses goûts.

Tout ça en l’espace d’un été.

C’est peut-être ça qui m’a dérangée. C’est que ce n’est que durant un été. Et après chacun reprendra sa vie d’avant. La protagoniste pense que Rock Point est un trou perdu et où il n’y a vraiment rien d’intéressant et c’est bien grâce à Oliver qu’elle comprendra que sa ville a bien des ressources pour se faire apprécier.

C’est un bon livre de vacances. Prenez le dans votre valise vous ne le regretterez pas.

Bonne lecture !

Si loin de l’arbre de Robin Benway

Si loin de l’arbre : Qu’est ce qui fait une famille ? de Robin Benway aux éditions Nathan, 2019.

Résumé de l’éditeur :

Un roman puissant et émouvant sur la famille et les liens du sang Résumé : Grace, 16 ans, a passé une année difficile au lycée. Elle est tombée enceinte, a donné naissance à sa fille le jour du bal de promo et l’a faite adopter. Elle-même adoptée, elle décide de retrouver sa mère biologique. Mais ce qu’elle va trouver, ce sont un frère et une sœur, avec chacun ses secrets et son histoire.
Ces trois adolescents dont les vies se retrouvent entremêlées tissent un portrait remarquable de la famille sous toutes ses formes, qui va bien au-delà des liens du sang.

Mon avis :

Tout d’abord Merci à Mélaine de m’avoir prêter ce livre.

Attention ce livre vous fera passer du rire aux larmes de façon permanente. Vous allez avoir l’air malin/ maligne à rire à gorge déployée et de suite après à vous mettre à pleurer. Nous suivons le destin croisée de trois personnes.

Grace 16 ans qui vient d’accoucher et a dû se résoudre à abandonner son enfant.

Maya une fille qui a un fort caractère et qu’il ne faut pas marcher sur les pieds.

Enfin Joaquin gamin sympa mais qui a de nombreuses fêlures parce que c’est un gamin de l’assistance publique.

Tous les trois apprennent qu’ils sont frère et sœurs

Ils vont apprendre à se connaître. Grâce ne voudra pas dire qu’elle a dû elle même abandonner son enfant. Maya se sent de trop dans sa famille. Une famille de roux avec une petite brune. Les photos de famille lui rappelle constamment qu’elle ne ressemble pas à sa famille. De plus elle essaye de protéger sa mère qui elle même cache son alcoolisme. Et Joaquin ne veut pas parler de son passé. Il croit qu’il n’est pas comme il faut parce que personne ou presque n’a voulu l’adopter.

Ces trois ados vont apprendre à se connaître, à former une famille et peu à peu vont se faire confiance.

On suit aussi les familles des trois enfants. La famille de Grace qui a dû accompagner leur fille dans sa grossesse et l’adoption de l’enfant.

Maya qui a des parents qui se disputent tout le temps et que son seul réconfort sont les bras de sa petite amie Claire.

Joaquin qui a des parents d’accueil qui l’aime mais lui a du mal à y croire. Même quand ceux ci lui propose de l’adopter pour de bon.

Ça parait triste comme ça mais Grace et Maya notamment ont beaucoup d’humour et on les suit avec plaisir. On les suit dans leurs quêtes d’identité. Que faire après avoir abandonné son enfant ? Que faire quand nos parents divorcent et que l’un d’entre eux est alcoolique ? Qua faire quand on pense ne pas avoir d’avenir et qui pense n’être à la hauteur de personne ?

Vous le découvrirez en lisant ce merveilleux livre.

Bonne lecture !