Mamie Polar, t.2 : Fallait pas toucher à l’école de Mamie Jo ! de Régis Delpeuch

Mamie Polar, t.2 : Fallait pas toucher à l’école de Mamie Jo ! de Régis Delpeuch aux éditions Scrinéo, 2017

Résumé de l’éditeur :

Sélection pour le Prix Noir du Val Noir 2018, catégorie 7-9 ans


Une enquête rocambolesque menée par une grand-mère pas comme les autres !

Mamie Jo est une grand-mère comme tout le monde aimerait en avoir une : elle habite à la campagne avec Papi mon chou, aime les randonnées, la photo, les séries policières, Facebook et son teckel, Don Quichotte. Le samedi, elle va à la ville pour garder ses deux petits-enfants, Lucas et Camille. Lucas a onze ans, n’aime pas le sport et a peu de copains, contrairement à Camille, la fonceuse. Un jour, l’école des enfants est saccagée et incendiée. Mamie Jo, qui dirigeait jadis l’établissement, sort de ces gonds : il ne fallait pas toucher à son école !

Pour les 8-12 ans

 

Mon avis :

Je suis toujours aussi enthousiasmé par cette série. Mamie Jo est toujours aussi pétillante et pleine de vitalité. Elle reprends du service parce qu’on a osé brûlé « son » école. L’école où elle était directrice pendant tant d’année. Malheureusement sa succession est assuré par un homme du nom de Sontanne qui ne supporte que quelques bons élèves. Et ne s’entend ni avec les autres élèves ni avec les professeurs es écoles. Elle s’est juré de lui enlever la direction de l’école.

Mais pour l’instant il y a plus grave elle est appelé par les parents de Camille et Lucas suite à l’incendie de leur école.
Mamie Polar reprends donc du service pour notre plus grand plaisir. Elles est toujours là quand on a besoin d’elle. Sans oublier de donner à manger à Papier mon chou.
On y retrouve aussi Andrea copain de classe de Camille et hacker de génie, son père Duflair qui a eu une promotion suite à l’affaire au musée, le commissaire Sabouje qui voudrait bien piquer la femme de Papi mon chou. Nous allons aussi faire connaissance avec Matéo et sa mère mme Babin. Mme Babin est gardienne de l’école. Matéo est un garçon gentil diagnostiqué x fragile.
Je ne vous dit pas plus et vous le lirez par vous-même.

Bonne lecture !

Hôtel des frissons, t.3 : sans corps ni tête de Vincent Villemot chez Nathan, 2018

Hôtel des frissons, t.3 : sans corps ni tête de Vincent Villemot chez Nathan, 2018.
Merci à Mélaine books de m’avoir prêté ce livre.

Résumé de l’éditeur :

Une série « frissons » aux nombreuses illustrations de deux couleurs, avec un bon dosage d’angoisse et d’humour, adaptée aux jeunes lecteurs.
Grands travaux à l’hôtel pendant les vacances d’été ! Le manoir en avait bien besoin. Mais Margot, la fille du propriétaire, et Tristan, le fils du cuisinier, ont un choc quand ils se rendent compte que l’armure du fantôme Jean-Sans-Tête a disparu. Aurait-elle été remisée au grenier de tous les dangers ? Ou vendue à l’effrayant antiquaire de l’impasse des Longs Couteaux ?

Mon avis :

Nous retrouvons nos deux héros Margot et Tristan à la recherche de leur fantôme préféré Jean-Sans-Tête. C’est Tristan qui remarque sa disparition, il en informe de suite Margot. Tous deux sont alarmés. Ils se rendent au grenier, un effrayant endroit où le danger peut être partout. Mais point de Fantôme. Ensuite, ils doivent se rendre à l’évidence, Jean est parti chez l’antiquaire. Ils y vont après avoir cherché l’adresse dans le bureau du père de Margot. Après un long trajet ils y arrivent mais des samouraïs, comme des chevaliers, feront tout pour empêcher Tristan et Margot de récupérer Jean-Sans-Tête.
Ce livre est captivant. Il permettra à de jeunes lecteurs de se mettre à la lecture de vrais romans. C’est plein d’aventures haletantes et fantastiques. Il fait un peu peur mais pas au point que vos enfants en fassent des cauchemars. Courez chez votre libraire pour leur commander ce livre, ils vous seront reconnaissants.
L’illustration en deux couleurs accompagne merveilleusement le texte.
Bonne lecture !

Geronimo Stilton, t. 3 : Un sorbet aux mouches pour Monsieur le comte de Geronimo Stilton

Geronimo Stilton, t. 3 : Un sorbet aux mouches pour Monsieur le comte de Geronimo Stilton aux éditions Albin Michel, 2003

Résumé du livre :

Pourquoi me suis-je laissé embarquer dans cette aventure en Transourisia, au château du comte Vlad ? Le brouillard y est si épais qu’on ne voit pas le bout de son museau, et les habitants sentent l’ail ! Brrr… Il paraît que l’ail, c’est pour éloigner les vampires…

 

Mon avis :

Un Geronimo Stilton bien effrayant vu qu’il a l’air de parler de vampire. C’est notre bon Geronimo, toujours patron du célèbre journal « L’écho des rongeurs », qui se fait embarquer en Transourisia dans un château bien mystérieux par sa sœur Téa, pour retrouver son cousin Traquenard qui a disparu. Transourisia est un clin d’œil à la Transylvanie en Roumanie.

Dans quoi Traquenard s’est t’il fourré encore ? Vous le découvrirez en lisant ce livre toujours aussi drôle et facile à lire.

Bien sûr, tout fini bien à la fin comme vous pouvez vous en douter. Et il faut toujours se méfier des rumeurs et des croyances : elle sont souvent fausses. Je ne peux pas vous en dire plus.

Bonne lecture !

Geronimo Stilton, t.5 : Un grand cappuccino pour Geronimo

Geronimo Stilton,t.5 : Un grand Cappuccino pour Geronimo de Geronimo Stilton

Résumé de l’éditeur :

Un cappuccino ? Vous vous demandez ce qu’un cappuccino vient faire dans cette histoire ? Figurez-vous que c’est à cause d’un simple café que tout a commencé… Ma folle passion pour Provolinda, ma visite chez une mystérieuse voyante, et surtout cette improbable expédition dans la vallée des Fromages volants…

Mon avis :

Oui, je sais. Geronimo Stilton est une souris. Comment peut-il être l’auteur ? C’est le grand mystère de cette série. Si un jour vous allez à une séance de dédicaces d’un Geronimo, vous trouverez une souris qui signe votre livre.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre. J’avais besoin de me changer les idées et Geronimo m’a beaucoup fait rire.

Geronimo tombe amoureux d’une jolie souris. Il lui envoie des roses, des chocolats au fromage.

Sans nouvelle de la belle, il déprime. Sa famille et ses amis décident d’organiser une expédition dans la vallée des Fromages volants pour lui changer les idées. Au début il ne veut pas et il se morfond chez lui, jusqu’à ce que sa sœur Téa décide de l’emmener chez une étrange voyante. D’abord sceptique, il y va à reculons, mais elle lui dit des choses tellement vraies qu’il décide de participer à cette expédition. Il croit qu’une découverte extraordinaire pourrait faire tomber amoureuse la jolie sourie de son cœur.

Bien sûr, tout ne se passe pas comme on le veut.

D’une part je ne comprends pas pourquoi il emmène souvent le cousin Traquenard qui ne fait que des bêtises.  Le neveu Benjamin est débrouillard et intelligent. Téa est aussi intelligente et très volontaire. Mais Traquenard, c’est une autre paire de manches.  Je ne vous dirai pas ce qu’il fait comme bêtises.

En tout cas, la fin est amusante.

Geronimo Stilton est une série traduit de l’italien. Si vous lisez l’italien vous pouvez aussi le lire en langue original. C’est idéal pour vos enfants qui commencent à lire des romans, c’est que j’appellerai un petit roman, pour un enfant qui a bon niveau de lecture niveau fin CP ou CE1. Mais bien sûr s’il aime les Geronimo il pourra continuer à les lire après. De plus la série est très très longue, au moins 75 tomes pour la série originale. La série est augmenté avec une autre qui met en scène la sœur Téa et ses propres aventures, et vous avez aussi des hors-série. Il y en a qui se passent à la Préhistoire et d’autre qui sont une adaptation de classiques… Je dois dire que je préfère la série classique. Tout n’est pas linéaire. Il y en a qui auront des préférences par rapport à d’autres. Mais les Geronimo devrait plaire à vos enfants et à vous, si vous avez gardé votre âme d’enfant, et que vous aimez lire des romans faciles.

Bonne lecture  !

PS : Attention spoiler : la seule chose qui m’a fait de la peine. C’est que Geronimo à la fin de l’aventure n’éprouve plus de sentiments pour la souris. Même si elle n’en vaut vraiment pas la peine. J’ai été blessé par le fait que des sentiments puissent s’envoler comme ça. Mais bon ça touche sûrement une chose personnelle et ça vous dérangera sûrement moins.