La pathétique histoire de Birdie Bloom de Temre Beltz aux éditions du Seuil, 2019

Résumé de l’éditeur :

Au Foyer Salles-Cardeur pour les Pathétiques, la lumière n’entre jamais et Birdie Bloom a appris à être seule et malheureuse. Car c’est ainsi, à Fabulia : les orphelins sont condamnés à une triste existence. Si seulement elle avait une amie, elle pourrait échapper à son terrible sort… Mais comment en trouver une lorsqu’il est interdit de jouer, de rire ou même de parler ?
Alors quand, par erreur, Birdie reçoit une lettre d’Agnès Edmée Crabouille, elle saisit sa chance : Agnès sera cette amie ! Tant pis si c’est une sorcière et que les sorcières, ici, sont encore plus méchantes qu’ailleurs.

Une histoire de renaissance et d’amitié pleine de surprises, de magie et d’espoir.

Mon avis :

Pour commencer je dois vous faire un aveu. Une fois n’est pas coutume, j’ai tronqué le résumé de l’éditeur. Parce que je trouve qu’il en dit trop et qu’en plus les propos sont inexactes à la fin de ce volume. je ne sais pas s’il y en aura un deuxième mais le résumé le laisserai entendre. En tout cas ce livre m’a réjouit on y apprend en même temps que Birdie Bloom la valeur de l’amitié. Ça peut vous paraitre évident l’amitié pour vous mais pas dans le monde de Birdie Bloom. Elle vit dans une société où un dictateur fait sa loi. Les pathétiques existent pour avoir une triste fin qui doit réjouir les triomphants et leur permettre de vivre bien. Les sorcières et dragons existent aussi. Le chancelier décident de tout.

Birdie Bloom aurait pu se contraindre à cette vie de souffrance jusqu’à ce qu’elle trouve un livre et reçoivent une lettre. Le livre elle le trouve dans la cuisine et la lettre elle la reçoit lorsqu’on l’a enfermé dans le donjon. Lettre qui prend la forme d’un frelon. Les enfants pathétiques apprennent tôt à lire puisqu’ils doivent très tôt savoir ce que leur avenir leur réserve. Ce n’est pas très réjouissant je ne vous le cache pas.

Mais Birdie Bloom par ses deux trouvailles va faire changer les choses. D’une part elle se lit d’amitié avec une autre pathétique et elle commence une relation épistolaire avec une sorcière du nom d’Agnès Edmée Crabouille. Quand elle apprend qu’Agnès est une sorcière, la vérité lui fait peur. En effet, on les a conditionné pour avoir peur de la magie et des sorcières. Mais elle continue tout de même cette correspondance jusqu’à éprouver pour la sorcière une amitié qu’on pense au début en sens unique. Mais Agnès se laissera peu à peu séduire par l’enfant aussi même si ce n’est pas gagné. Ne penser pas sorcier à la Harry Potter mais plutôt à Sacrées sorcières de Roald Dahl. Vous comprendrez mieux la révulsion d’Agnès à l’idée d’avoir une amie ou même éprouver de la joie. une Sorcière se réjouit quand elle fait le mal pas en sauvant une petite fille de son sombre destin. Vous ferez aussi la connaissance dans ce livre de plusieurs pathétiques, de deux sorcières et même d’un dragon. Mais pour le dragon je vous laisse lire ce livre pour comprendre son rôle dans l’histoire.

Comme le dit la fin du résumé vous y trouverez des surprises, de la magie et de l’espoir.

J’ai oublié de vous dire que le livre vous parlera. En effet il se sert des notes en bas de page pour y rajouter ses commentaires fort divertissants. je ne peux que cous encouragez à lire ce livre et ses propos.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.