Les sœurs Carmine, t.1 : Le complot des corbeaux d’Ariel Holzl chez Mnémos, 2018 (Naos)

Résumé du livre :

PRIX IMAGINALES JEUNESSE 2018

PRIX LITTÉRAIRE DE L’IMAGINAIRE BOOKTUBERS 2018

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

« Une fantasy urbaine mordante et décalée,

proche de l’univers de Tim Burton. »

Ariel Holzl a grandi dans la décadence acidulée des années 90. Les Sœurs Carmines est né d’une volonté de croiser les genres, de créer des rencontres inat­tendues entre ses sources d’inspiration comme Neil Gaiman, Edgar Allan Poe ou Stephen King. Le Complot des corbeaux est son premier roman.

Mon avis :

Un livre que j’ai dévoré. Dans cette série nous suivons trois sœurs : Merryvère Carmine plus connue par le prénom de Merry, Tristabelle et Dolorine. Dans le premier on suit plus particulièrement Merry. Chacun des trois tomes suit plus particulièrement une des sœurs. Dans le deuxième c’est l’hautaine et séductrice Tristabelle qui ne se prend pas pour de la merde. Dans le troisième Dolorine qui voit les spectres, parlent avec eux et qui a une drôle de poupée de chiffon appelé Monsieur Nyx.

Revenons au premier tome. Merry doit subvenir à la famille. Pour cela elle devient voleuse et monte en l’air. En gros elle vole en passant par les toits. Manque de pot, un de ses vols ne se passe pas comme prévu. En voulant voler un puissant personnage elle le tue. Elle n’a pu voler qu’une boite qu’elle doit chercher à ouvrir. Pour ça elle demande de l’aide à Tristabelle qui doit séduire le petit-fils du dit personnage pour exhumer son corps.

Ce livre est une uchronie mais où les vampires existent, la magie, les morts servent de manœuvre bon marché. Comme le dit le résumé c’est un peu un univers à la Tim Burton mais pour ceux qui aiment bien le gothique ça devrait beaucoup plaire.

Je comprends tout les prix qu’il a eu.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.