Un cadavre dans la bibliothèque d’Agatha Christie, Le masque, 2011

Résumé de l’éditeur :

Le colonel Bentry a toutes les raisons d’être contrarié. On le tire de son sommeil pour lui faire constater un désagrément terrible : une femme, inconnue et vêtue de la manière la plus vulgaire qui soit, a été trouvée étranglée dans la bibliothèque de son manoir. Heureusement, la demeure des Bentry est voisine de Saint-Mary-Mead, le village de Miss Marple…

Dans son autobiographie, Agatha Christie déclarait que le premier chapitre de ce roman, écrit en 1942, représentait pour elle l’aboutissement de son art.

Mon avis :

Encore un merveilleux Agatha Christie. J’ai voulu le relire parce que j’avais un doute sur la fin. Je me rappelai bien un des Miss Marple en feuilleton adapté de ce roman. Mais ils ont modifié la fin. Je ne savais plus si le ou la ou les meurtrier/ère/ers/ères étaient bien ce que je me rappelai. Je ne vous dirai bien sûr pas qui c’est. Mais c’est pour vous dire pourquoi j’ai décidé de relire ce classique d’Agatha Christie. Bien sûr je le relis avec plaisir. je ne me force jamais à en lire et relire.

Nous avons donc Madame Bentry qui se réveille doucement tout en rêvant d’un concours de pois de senteur qu’elle remporte avec brio. Mais tout ceci prend un tour bien étrange quand sa bonne toute retournée dit qu’on a trouvé un cadavre dans la bibliothèque. Elle pense d’abord que ça fait partie de son rêve. Mais elle se rend bien vite compte qu’elle a bien dit ça. Elle tente de réveiller son mari. Son mari pense qu’elle a rêvé. Mais il consent tout de même à descendre. et en voyant attroupé tout le personnel de maison dans le couloir avec une tête d’enterrement. Il comprend que sa femme a raison.

Pour rappel, ici quand on parle de bibliothèque, c’est une pièce dans un habitation où est mis des livres et des sièges et autre pour lire les dit livre. Personnellement je rêve d’avoir une pièce complètement destiné à ça.Donc une bibliothèque n’est pas ici un lieu pour emprunter des livres ou le meuble.

En l’occurrence le cadavre est sur un tapis , une fille toute blonde et particulièrement jeune. Miss Marple appelé sur les lieux par madame Benrtry, trouve qu’elle a les ongles bien courts. Courts ou rongés tel sera une question cruciale. Madame Bentry a appelé bien vite son amie Jane (le prénom de Miss Marple) parce qu’elle sait qu’elle seule saura qui et pourquoi on a tué cette pauvre jeune femme. Elles vont bientôt se rendre dans un hôtel des environs quand ils apprendront que la jeune femme était une danseuse de cet établissement.

Madame Bentry a bien compris que son mari va être l’objet de fol rumeur et ça elle ne veut pas. C’est pour ça qu’elle va vraiment compter sur Miss Marple. Elle mettra du temps et devra mettre en scène un final pour être sûre du meurtrier. Elle réussira avec brio.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.