Le bonheur à l’école : journal d’une instit de Dominique Deconinck chez L’Iconoclaste, 2013

Résumé de l’éditeur :

Une maîtresse d’école primaire raconte son métier et dit le bonheur d’enseigner

Dominique Deconinck nous raconte ses journées avec tendresse et humour, sa vie « à hauteur d’enfants », si particulière, et nous plonge, comme si on y était, du côté de l’école : les jeux, les discussions dans les rangs, l’élève qui décolle d’un coup, ou celui qui décroche et qu’il faut rattraper. Loin des essais ou témoignages alarmistes sur l’enseignement, ce livre prouve que le bonheur à l’école existe, l’entraide entre enseignants, le relais harmonieux avec les parents. Un livre qui fait du bien : une bouffée d’enfance d’aujourd’hui.

Mon avis :

L’auteure était prédestinée à travailler à l’école. C’est toujours un lieu qu’elle a toujours aimé. Elle a eu plaisir à apprendre. Et par la suite elle prend plaisir à enseigner. Elle aime son métier et c’est indéniable. Mais des fois j’ai eu l’impression qu’elle se vante un peu trop. Mais bon ces petits rien de l’école sont intéressants. Elle prend plaisir à tirer vers le haut les élèves qui ont des difficultés sans oublier ceux qui n’ont pas de souci de compréhension. Elle sait que le tout par cœur n’a aucun intérêt. Elle prend plaisir à concevoir les cours et a à cœur de leur transmettre. Elle est plus à l’aise avec les primaires que avec les maternelles. Elle a d’ailleurs dû remplacer une collègue qui était malade. Et on voit les débuts de la journée qui sont un peu difficiles mais après elle s’en sort. On voit aussi que l’atsem est une grand aide.

Ce livre est sympa parce que pour une fois on ne s’en prends pas à l’école mais on voit le bonheur d’enseigner. On voit aussi que tous les parents ne sont pas des affreux ignorants. Enfin tout ça pour dire que ça fait du bien de dire que le bonheur est à l’école.

 

Bonne lecture !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.